121127023

"Trouver son style constitue pour l'écrivain comme pour tout artiste à la fois une injonction, un objectif et un morale"

 Sophie Divry  est une romancière prometteuse, qui  est parvenue dans plusieurs de ses romans à insuffler , une certaine poésie dans son univers qui pourrait sembler un peu banal en premier lieu.

 Dans "rouvrir le roman",  qui n'est pas un roman mais un essai, elle  tente de redonner ses lettres de  noblesse au roman et de défendre la littérature, mais cette  littérature audacieuse et ambitieuse,  qui galvanise son lecteur!

Elle s’intéresse  du moins dans une première partie à la théorie littéraire. et se propose d’interroger les idées reçues qui pèsent sur la conscience de l’écrivain et qui selon elle a tendance à  infiltrerles esprits des lecteurs et de la société littéraire.

 "Plutôt que de se sentir piteusement inutile, ce qui est fort décourageant, il faudrait se poser e d'autres questions : qu'est que je cherche à régler? dans quelle position je me trouve?"

Ensuite, dans une seconde partie, qui possède une approche assez similaire de ce que fait Colun Mc Cann dans lettres à un jeune auteur, elle donne quelques conseils  pour des jeunes novices qui voudraient être romanciers, quelques pistes à creuser pour l'élaboration d'un roman, en insistant notamment sur l’importance de l’innovation en littérature.

Un essai aussi profond que pointu par moments.

"Cela reste un but fascinant, il faut l’avouer : tendre vers l’ascétisme le plus strict et voir si son style pourra tenir en l’air."

 Rouvrir le roman, Sophie Divry vient de paraitre en poche aux éditions J'ai Lu