18 septembre 2018

Vers la Lumière : lumineuse Naomi Kawaze

  Présenté en compétition officielle au Festival de Cannes 2017 et couronné  par le Jury Œcuménique., le dernier film à ce jour de la prolifique Naomi Kawaze n'aura pas eu le même succès critique et public que son précédent "Les Délices De Tokyo", qui avait mis tout le monde d'accord avec ce film gourmand et solaire et pourtant ( pardon pour le jeu de mot évasif) ,ce Vers La lumière mérite cependant le coup d'oeil.  Misako, audio-descriptrice pour le cinéma rencontre un jour  à l'occasion d'une projection test... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 22:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 septembre 2018

Comment t'écrire adieu : Juliette Arnaud nous livre sa playlist sentimentale

 " J'écoute de la musique de blanc, voire de blanc raciste car oui ,j'ai une faiblesse coupable (je comprends les paroles ) pour Sweet Home Alabama." Dans son tout premier roman, sorti en cette rentrée littéraire chez Belfond,  la comédienne - et parfois chroniqueuse littéraire sur France Inter- Juliette Arnaud  prend pour la première fois la plume  (comme son comparse Marc Citti  dont on parlé avant elle) égrène la bande musicale de sa vie sentimentale (et parfois sa vie sentimentale, elle effleure les... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 septembre 2018

Maria Schneider : l'enfant déchue du cinéma, racontée par sa cousine Vanessa

   "Souvent, je me dis que tu n'aurais pas aimé que je raconte cela, Maria. Tu n'aurais pas voulu que je parle de ta mère, de ton père, de la drogue, de tes frères. Alors j'efface ce que je viens d'écrire. Puis je recommence. Parce que parler de toi sans parler de ta mère, de ton père, de la drogue ou du Tango, reviendrait à renoncer à parler de toi. L'idée même de convoquer tes souvenirs te plongeait dans une terreur profonde."  Sans le fameux mouvement #MeToo,  jamais  sans doute, Bernardo Bertolucci... [Lire la suite]