Le 3 octobre, sortent en combos DVD/Blu-ray définitifs des 3 films de Jean-Paul Rappeneau en éditions

tout

Jean-Paul Rappeneau ,qui sera à la fin du mois d'octobre célébré à la cinémathèque, a toujours réalisé des films épiques et élégants, rythmés et précis, peuplés de stars, où domine le sentiment d'une enfance jamais disparue.

Minutieux, attentif, précis, Jean-Paul Rappeneau est un cinéaste perfectionniste. Préparant longuement ses projets, le cinéaste a rencontré de nombreux succès au cours de sa carrière. En 1982, il réunit Yves Montand et Isabelle Adjani dans une comédie virevoltante : Tout feu tout flamme.

Quatrième comédie de Jean-Paul Rappeneau, "Tout feu tout flamme " est un film charnière dans la filmographie du cinéaste. Encore teinté de la légèreté de ses premières réalisations, il commence néanmoins à pencher vers le ton plus sombre et mélancolique de Cyrano de Bergerac et du Hussard sur le toit.

 En 1979, tandis que Jean-Paul Rappeneau travaille sur un scénario avec Francis Huster dans le rôle d'un jeune politicien, il est contacté par Isabelle Adjani. La comédienne lui confie son désir de vouloir tourner avec lui.

Et c'est ainsi que le réalisateur décide d'adapter le rôle de l'homme politique au féminin, spécialement pour miss Adjani

Tout feu, tout flamme

Et c'est parti pour ce " Tout feu tout flamme", qui lui a été, selon ses dires,  inspiré par ‘Le Roi Lear!

La comédie  raconte l’histoire d’un vieux souverain aux prises avec ses trois filles, un homme qui a passé sa vie à courir après ses rêves et qui, du coup, a tout loupé, à moins qu'un sursaut vienne enfin tout changer!

La battante Isabelle Adjani, polytechnicienne et collaboratrice du Ministre de l’économie, à l’étourdissant débit vocal, fait vivre toute sa petite famille, en l’occurrence sa grand-mère et ses deux sœurs, en l’absence de son hâbleur de père (Yves Montand), qui s’occupe d’un casino aux Bahamas et ne donne guère de nouvelles

Ceci, jusqu’au jour où celui-ci débarque comme une tornade dans l’appartement familial, les bras chargés de cadeaux : filou par nature -il ment comme il respire-, il raconte une fois de plus d’improbables bobards, tourne la tête à tout le monde et, ni une ni deux, vend le petit immeuble dans lequel vivent sa mère et ses filles -en fait le dernier bien familial- afin de pouvoir financer la construction d’un nouveau casino sur les bords du lac Léman...

critique-tout-feu-tout-flamme-rappeneau4

 

 Au-delà de la mise en scène rythmée et parfaitement maîtrisée, la musique, composée par Michel Berger, dicte le tempo d'un film, porté par un duo d'acteurs au sommet, est devenu au fil des ans une œuvre emblématique des années 80!

Léger et drôle, le film est une comédie survoltée sans temps mort, un vaudeville endiablé saupoudré de courses poursuites et de suspense. 

Tout Feu Tout Flamme musique de michel berger

 Tout feu, tout flamme Jean-Paul Rappeneau / France / 1982 sera projeté à la cinémathque le  Di 28 oct 17h00