Elles nous ont fait hurler de rire lors d'une de leurs premières représentations au Théâtre des Rochers de Clamart. Elles reviennent à partir de ce mercredi  17 octobre au Théâtre Clavel... Pour notre plus grand bonheur !

               AFFICHE3_jalousie_2018_A3-01 clavel moyenne

La définition de l'amour selon Esther Vilar, auteure de "Jalousies en trois fax" dont la pièce est adaptée ? A aime B qui aime C, puis D, puis A. Un peu pessimiste, vous ne trouvez pas ?

43215781_10217571579425250_8032650202953285632_o

Helen (Eglantine Bonetto), brillante avocate âgée d'une cinquantaine d'années et mariée à Lazlo, Yana (Camille Cieutat), architecte trentenaire renommée, et Iris (Fanny Passelaigue), jeune étudiante professeur de yoga, vivent dans le même immeuble. Et ce n'est pas la seule chose qu'elles ont en commun : elles partagent aussi le même homme.

Un jour, Helen reçoit un mail d'une certaine Yana l'informant qu'elle entretient avec son mari une relation depuis des mois et dans lequel elle lui demande instamment de lui rendre sa liberté. Des preuves ? Elle peut lui en fournir en lui demandant de jeter un coup d'oeil à son agenda, n'y voit-elle pas régulièrement le même nom, chaque semaine, à la même heure ? Elle peut également lui envoyer la clé ouvrant l'appartement qui lui permettra d'avoir pignon sur leur petit rendez-vous hebdomadaire. Pour avoir Lazlo pour elle seule, la redoutable et sublime Yana est prête à tout.

C'est le point de départ d'un échange de mails cinglants entre les deux femmes, qu'elles lisent à tour de rôle sur leur tablette. Chacun de leurs mots résonnent comme des coups de fouets, les mails s'échangent comme des gifles, les répliques les plus odieuses fusent. Puis, peu à peu, le désespoir prend le pas sur la folie furieuse, les insultes et les menaces cèdent la place aux supplications. Et enfin, vient la compréhension, lorsqu'une troisième femme vient se joindre à la conversation...

Qu'est-ce que j'ai ri ! Les trois comédiennes sont absolument excellentes. Dans leur bouche, les dialogues font d'autant plus mouche, on déguste avec plaisir leurs sacarmes, leur irrésistible cynisme, on est soufflés par leur répartie. Grâce à l'intelligente mise en scène de Philippe Doré, l'impression que le texte d'Esther Vilar n'a pas pris une ride domine : le remplacement du fax par la tablette apporte sa modernité à la pièce.

3J6A9711c

Vous l'aurez compris, si vous voulez passer un bon moment de théâtre, c'est au Théâtre Clavel un prochain mercredi qu'il faut aller. Un immense bravo !

Jalousies en trois mails, mise en scène de Philippe Doré, mercredi 17 et 24 octobre, mercredi 7, 14, 21 et 28 novembre à 21h30 au Théâtre Clavel, 3, rue Clavel, 75 019 Paris