On a tout entendu sur le film "Bohemian Rhapsody" bien avant son arrivée sur grand écran mercredi dernier.

Réalisé en grande partie par Bryan Singer, le film aura vécu de grands moments de crise : une tension extrême entre le réalisateur et l'acteur Rami Malek, les accusations dont le réalisateur a fait l'objet puis son remplacement au pied-levé par Dexter Fletcher pour terminer le tournage (même si Singer reste crédité à son poste au final).

 Bohemian Rhapsody est un film malade et résultat des courses: le film a reçu un accueil de la presse très glacial mercredi dernier, la plupart trouvant que Queen et leur musique n'étaientt pas du tout mis à l'honneur de ce biopic très scolaire.

Michel, grand fan aussi du groupe se met en porte à faux et nous dit pourquoi ce Bohémian Rhaspdoy est  un fucking de bon film !

bohemian-rhapsody-photo-1030237N'en déplaisent aux pisses vinaigres qui déblatèrent sur Bohemian Rhapsody : le nouveau film (allez à trois quart on va dire) de l'excellent et polyvalent Brian Singer, est complètement euphorisant, et le public en redemande, comme on a pu le vérifier au Comoedia samedi soir dans la grande salle 1 du cinéma.

Sans trop spoiler, on peut dire que film se termine par les ving minutes de Queen à Wembley pour le concert pour Life-Aid.. et au générique du film, un  tonnerre d’applaudissements  a surgi dans la salle...

Si les critiques sont tièdes, c'est qu'elles viennent d'un malentendu, ce n’est pas un biopic sur Freddy Mercury, comme on l'a trop dit ici et là (ce que le film devait être dans le premier projet avec Sacha Baron Cohen aux manettes), mais plutôt la bio de Queen et la génèse des tubes du groupe.

Le film a surtout l'immense mérite de montrer des musiciens au travail : Bryan May, guitariste et docteur en astrophysique, Roger Taylor: batteur et dentiste, John Deacon: bassiste et ingénieur en génie électrique, aucun des autres membres du groupe ne sont laissés dans l’ombre du grand Freddie. 

bohemian-rhapsody-photo-1030236-large

Certes, comme l'ont déploré les gardiens du temple, le film n’est pas trash, ce n’es pas Bonnelo et son Saint-Laurent, ni Fassbinder et son  "Querelle"  ni même le Cruising de Friedkin.

Ce que faisait Mercury dans les background est suggéré et sa maladie est subtilement et très intelligemment évoquée, ici nous sommes dans le biopic grand public et ça fait du bien car cela permet de montrer l'essentiel de la vie du groupe sans alourdir le trait.

Les acteurs sont très convaincants et tout de même, dieu ce que la bande son est formidable: la naissance de l’intro de "We will Rock You" par Brian May ou la genèse de "Bohémian Rapsody "dans une ferme au fin fond de la Grande Bretagne.
Bref, voilà  un grand film populaire sur un groupe énorme et son chanteur charismatique, et franchement, que demander de plus?