AU POST_DVD_3D_NOIR

 

 Référence incontournable du non-sens et de l’humour noir, avec un ton atypique, qui  se distingue totalement  des comédies passe-partout, Quentin Dupieux revient au cinéma français- après quelques  productions réalisés aux USA-  pour son nouveau long-métrage intitulé Au Poste, qui sort en DVD dans une semaine le 14 novembre chez Diaphana films. 

L’impressionnant casting du film fait particulièrement envie avec un duo Benoît Poelvoorde; Grégoire Ludig (moitié du Palmashow), dans les rôles principaux mais aussi Marc Fraize, Philippe Duquesne ,Orelsan et, Anaïs Demoustier dans un rôle vraiment inattendu!

Cette huis clos entre un policier et un prévenu promet une  relecture absurde et métaphysique du fameux Garde à vue de Claude Miller est donc franchement jouissif pour les adeptes d’absurde et Michel, qui en est l'a apprécié à sa juste mesure malgré une petite réserve.

 

poste

  Mais c’est quoi ce truc???  Un chef d’orchestre en slip, en plein champ,  s’enfuit devant un car de Police, bon ok...ok... c’est sûr, on est ailleurs.....

Evidemment nous sommes dans un film de Quentin Dupieux alors tout peut arriver et bien sur tout arrive dans cette garde à vue un peu spéciale, dans ce décors très seventies....d’ailleurs à quoi devait-on s’attendre en voyant l’affiche du film, ne nous rappelle t elle pas les nanars de Bébel, de Peur sur la ville à autres Flic ou voyou....
.Alors, évidemment,  on se laisse aller et on déguste, car les ingrédients sont quand même particulièrement bien savoureux :  des acteurs formidables qui balances des dialogues écrits au cordeau, des running gags qui font s’esclaffer le spectateur devant ce film bourré de références cinéphiles qui donne un objet unique.
poste2
Dommage, car comme vous le savez, nous sommes des pisses vinaigres à Baz'art, il  y a un mais, allez un tout petit bémol, le film se termine avec un hommage à Bunuel un peu décevant, comme si Dupieux avait eut du mal à boucler son film seul..
Ce qui est certain c'est que Quentin Dupieux sait utiliser les décors, mention spécial à Oscar Niemeyer,  le chef'op,  car on peut dire que l’image est toujours impeccablement composée.
Par ailleurs, , il dirige ses acteurs en maestro, ils sont tous grands ,même ceux qui ont deux mots de dialogue, même la voisin(e?) espionne mutique, alors si Quentin Dupieux laissait un Spin Doctor relire son scénario,  on peut estimer que son film confinerait au sublime.

 

AU POSTE ! Bande Annonce Teaser 2 (2018) Grégoire Ludig, Palmashow

BONUS

Le film commenté par Quentin Dupieux

Répétitions des comédiens sur un plateau

La lettre de motivation de Philippe/ Marc Fraisse

Bande annonce

Bonus caché