Jacques Lantier est employé sur une ligne ferroviaire. Passionné par son travail et notamment sa locomotive qu’il aime comme une femme, il s’y consacre totalement afin de lutter contre les pulsions meurtrières qui l’agitent depuis toujours. Témoin d’un homicide dont il pense reconnaître le coupable, cet évènement va bouleverser sa vie jusqu’à le pousser à commettre l’irréparable

bete

 Dans la saga des Rougon-Macquart de Zola, la Bête Humaine est d'autant plus connue qu'elle a fait l'objet d'une adaptation au cinéma par Jean Renoir que j'ai vu à l'école et qui me laisse encore de  souvenirs vivace tant la prestation de Jean Gabin la tête plein de charbon aux commandes d'une locomotive était des plus mémorables

Jean Renoir ayant pris la liberté de transposer l’intrigue  d'Emile Zola à l’époque contemporaine et de modifier un certain nombre de  scènes, dont le funeste tableau final cette adaptation BD de "La Bête humaine"colle mieux au roman même si en 80 pages un roman de1000 qui foisonne de personnages et d'intrigues  secondaires, n'est pas une mince affaire .

bete2

L'intrigue plonge  donc son lecteur à la fin du XIXe au cœur de la société française et du monde ferroviaire dans une intrigue sublimée par le dessin de Giorgiani.

Le scénariste Dobbs a respecté à la lettre l’œuvre originale de Zola  , même en respectant (trop?) fidélement dialogues  qui font parfois un peu datés, avec en figure de proue le chemin de fer, symbole violent des grands changements qui s'opèrent au coeur d'une société en pleine mutation. 

Zola n'aime rien de plus que fouiller l'âme humaine pour y dénicher ses plus noirs instincts,  la Bête du titre  en question désignant autant l’homme que la machine, avec un héros dont les pulsions de sexe et de mort semblent pour le moins inévitables et dérangeantes.

Le dessinateur Germano Giorgiani fait un gros boulot d’immersion et un beau travail de  fond dans la  peinture sociale d’époque pour décrire ce monde aussi opaque que sombre, et le tout forme une  adaptation haletante du chef d'oeuvre d’Émile Zola, La Bête Humaine.

Paru  en septembre 2018 chez Robinson!