Saviez vous que Marguerite  Duras adorait Agatha Christie, fascinée qu'elle était comme l'auteur anglais par  le côté ordinaire du crime et par la banalité -apparente- de la personnalité des criminels.?

L'occasion idéale pour dire quelques mots sur ces deux romancières majeures du 20è siècle, que deux récentes parutions permettent d'appréhender sous un angle plutôt inédit:

1.  A la poursuite d’Agatha Christie; Anne Martinetti (Hugo Images)

agatha cristie 

J’ai lu pas mal d’Agatha Christie quand j’étais jeune mais celui qui m’a le plus marqué est les dix petits nègres (à l’époque je n’avais absolument rien deviné). Je ne suis pas une spécialiste de cette auteure mais j’ai aimé passer côté coulisses avec A la poursuite d’Agatha Christie.

Anne Martinetti est , pour le coup, une vraie  spécialiste d’Agatha Christie.

Elle a consacré plusieurs ouvrages à la reine du crime dont Crèmes et châtiments, recettes délicieuses et criminelles d’Agatha Christie et Agatha, la vraie vie d’Agatha Christie, un roman graphique que j ‘espère trouver en bibliothèque.

A la poursuite d’Agatha Christie est un vrai faux carnet de voyage : faux car il ne s’agit pas d’un carnet de voyage qu’aurait tenu Agatha Christie; vrai, car il s’appuie sur des éléments biographiques de cette écrivaine qui était une globe trotteuse infatigable.

Lieu de naissance, lieux de vacances, lieux où Agatha Christie habita (saviez vous qu’elle avait vécu deux ans à Paris quand elle était adolescence), lieux de voyage, avec ce guide, Anne Martinetti nous invite à un véritable tour du monde soulignant les liens entre la vie de la reine du crime et les incidences que cela a eu dans ses romans, elle qui aura donné naissance à deux mythes du roman policier, Miss Marple et Hercule Poirot

 Avec à la poursuite d'Agatha Christie, l'auteur nous invite à plonger dans l'univers de la reine du crime :  le pouvoir de ce faux carnet de voyage ?  Montrer les liens étroits entre la vie de cette écrivaine et ses romans. 

Une bonne idée de cadeau pour les "fans" de Miss Christie ou ceux qui aiment connaître la vie des écrivains.

 2. Marguerite Duras / Romane Fostier ( Folio)

A79438

"Pour cette romancière révolutionnaire dans son rapport à la langue et à l'image, politisée et de toutes les causes, l'année 1968 est une manne qu'elle attendait  comme le Messie depuis la libération. Elle revit enfin une période d'émulation intellectuelle, politique et sociale, une période de mise en commun des idées pour construire un monde qu'elle veut nouveau".

Femme engagée, passionnée, qui connut la gloire et le succès — notamment après la parution de L’Amant, qui lui valut le prix Goncourt — autant que la plus profonde solitude ,Marguerite Duras  a fasciné autant qu’elle a irrité.

Certes le projet de réaliser une biographie sur Duras n'est pas révolutionnaire il en existe énormément sur  cette figure majeure de la scène littéraire du XXe siècle, mais on sent que son auteur ( professeure de français, chef du département de français du lycée français de Chicago.) Romane Fostier aime Marguerite,Duras profondément et viscéralement

 Duras,apparait parfois sans doute un peu magnifiée dans cette si belle biographie. mais on apprend énormément sur cette vie si dense et si mouvementée remplie d'amours et de désirs en tous genres.

Une  somme de travail, incroyable pour tenter de percer le mystère de cet  écrivain profondément engagé dans son temps, qui a parfois inventé sa propre histoire, mais qui en même temps a clamé haut et fort «Si je l’ai écrit, c’est que ça a existé.»