DSCF0289

 La reine des sirènes a le mal d’amour, elle a suivi un beau marin breton.

Elle a donc quitté les eaux chaudes de la méditerranée pour la fraiche mer d’Iroise. la pauvre reine des sirènes inquiète beaucoup ses deux dames de compagnie car la neurasthénie la guette. Le matelot, lui avait tant promis, imaginez: manger des huitres dans la baie de Cancale, le yeux dans les yeux...
Mais le rustaud se fait attendre et les sirènes se gèlent les écailles et regrettent le port d’Alexandrie. Mais quelle idée de croire encore aux mensonges des princes charmants, fussent-ils marins bretons.
Sirènes: femmes en attente, femmes amoureuses, femmes malheureuses, femmes couchées, femmes trompées, femme empêchées, MAYDAY...MAYDAY pour la mermaid.

DSCF0588

Le chant de ces sirènes là est le chant d’un amour impossible donc forcément romantique, tristement romantique qui nous démontre, avec une grâce infinie, que les histoire d’amour à sens unique finissent toujours en queue de poisson. Trois reines sur scène, un texte fort pour un très joli spectacle drôlement féministe qui nous chante l’histoire d’une délivrance.

 La petite  salle du Théâtre de la Renaissance était  pleine hier  soir  :  esperons que ce soit le cas pour les quatre représentations prévues  jusqu’à samedi. Spectacle original, drôle et tendre qu’il faut encourager..
Afficher l’image source
https://www.theatrelarenaissance.com/spectacle/sept-reines/
Martinage
Collectif Le Bleu d’Armand

Le Bleu d’Armand, jeune compagnie lyonnaise, défend un théâtre ludique, poétique, en écho avec les questionnements et les paradoxes de notre monde.