art_13409

En cette soirée de fin novembre, j'ai été surprise par le charme de cette petite péniche 'La nouvelle Seine' où je suis allée voir "Jovany et le dernier saltimbanque" et où nous avons beaucoup ri.

"C'est le saltimbanque, c'est le saltimbanque, c'est le dernier des saltimbanques", ces paroles résonnent encore dans ma tête ce matin. 

 Jovany

 Jovany sait tout faire ou presque : il sait pousser la chansonnette, danser quelques pas  et surtout possède le talent complet pour  faire rire et vibrer. En parlant de vibrations, je les ressens encore en pensant à sa petite danse sur Beyoncé :).

À travers son spectacle , qui peut cependant donner 'limpression, à force d'être foutraque,  d'être parfois un peu décousu, Jovany nous parle de sa famille et ne cesse de répéter à quel point il n'aimait pas l'école.

Selon lui, l'école "ne se sert à rien" et c'est au côté de son grand-père (clown, musicien et amuseur public) qu'il apprenait la vraie vie... Le clown, on peut dire que lui aussi il sait le faire :)

Clown

Jovany est particulièrement touchant, à la fin de son spectacle quand il nous parle de son grand père qu'il aimerait un jour voir dans le public, ce grand-père qui lui a tout enseigné et pour qui il joue mieux à chaque fois dans l'espoir de le voir apparaitre...

À la fin, il nous a demandé si vous voulions un "bis", ce à quoi nous avons  tous répondu en coeur  un grand "OUIIIIIIIIIIIIIIII".

Alors qu'on pensait qu'il allait s'executer dans la bonne humeur, il nous a répondu en souriant que malgré notre enthousiasme, nous n'aurons pas de rappel, pour la bonne et simple raison qu'il ne comprenait pas cette histoire de "bis" inhérent aux métiers du spectacle.

En effet, il a pris comme exemple une visite chez le dentiste  par exemple , où aucun patient n'aimerait que le médecin reproduise ce qu'il a déjà fait quelques minutes avant ..:)

unnamed-28

On veut bien te croire cher Jovany, mais hier soir,  on n'était pas chez le dentiste et on en voulait encore de ton pétaradant show..

 Et pour les parisiens qui, comme moi,  en veulent encore, on a une bonne nouvelle à vous donner : Jovany  rejoue dès le 11 décembre sur la capitale, non  plus à la Seine musicale mais dans la (également  très charmante )petite salle du  Zèbre de Belville, et on n'a qu'un conseil à vous donner, celui d'y aller illico presto...

JOVANY & LE DERNIER SALTIMBANQUE

À LA NOUVELLE SEINE 27 et 28 NOVEMBRE ET ZEBRE DE BELLEVILLE LE 11 DECEMBRE

Chronique d'Isaure