hollydays-cover

  L'an dernier,  pour la fête de la musique,  on avait mis en avant le single L’Odeur des joints,  du duo pop électro parisien Hollydays, qui faisait partie de 4 titres d'un EP éponyme  qui nous avait vraiment emballé.

"Hollywood Bizarre", le premier album du duo composé d' Elise Preys et  de Sébastien Delage , qui confirme largement l'essai est incontestablement  la belle réussite de cet automne 2018.

Révélés il y a de ça quelques années avec leurs reprises désabusées de Véronique Sanson (Bahia) et MC Solaar(Caroline),  le duo  a fait  récemment la première partie  de la tournée française du génial Pierre Lapointe qui a écrit sur l'album du très beau morceau "." Folle » 

credit_alex_gallisi_jeremy_vissio-f2f56

Dans ce premier opus, le groupe transforme largement l'essai de leurs précéents EP et continue de nous confier leur spleen urbain, avec un bien subtil mélange entre pop et synthé, agrémenté d’une jolie pointe d’électro pour couronner le tout !

Le groupe est très souvent mis en avant un peu partout, leur musique est notamment devenue une  habituée des ondes de France Inter,  et c'est tout à fait mérité tant on aime cette  sensibilité voluptueuse résultant d'une  une écriture musicale admirable où le mélange entre la pop et la synthé n'aura rarement été aussi fructueuse.

  Résultat; la production d'Hollydays est mélancolique à souhait comme on aime :  une pop libre, convaincante et irrésistible, dont   les morceaux, en tête duquel figure L’Odeur des joints,  mais aussi Léo ou on a déjà, n'en finit pas de  mieux nous hypnotiser, comme dans cet admirable titre."On a déjà "

 L'écriture fine  ( qui est en grande majorité l'oeuvre du journaliste et parolier Antoine Patinet ) sert des textes  intelligents  qui parle, comme pour Angèle d'une jeunesse connectée mais assez désabusée qui véhicule un spleen paradoxalement entraînant.

Des textes un peu acides, un peu acerbes,  un peu cruels,  qui parlent du bonheur qui a filé, de la peur de l'échec, de soumission amoureuse, du coming out ( le très troublant Monsieur Papa à la fin de l'album),  avec un angle souvent original et percutant.

"Les garçons c'est pas toi Ce n'sont que des mains sans tes doigts Qui brûlent sur mon corps, Léo Notre amour n'est pas mort Les garçons c'est pas toi Ce n'sont que des mains sans tes doigts Qui brûlent sur mon corps, Léo Notre amour n'est pas mort " extrait de Léo : 

 

 On a hate de vérifier si cet univers est aussi fascinant en live qu'en enregistrement ( normalement, ca devrait le faire). On pourra le vérifier à Paris à la Cigale le  13 mars 2019. ou en tournée en province un peu avant notamment à , Lyon, Bordeaux et Strasbourg.

 

Hollywood Bizarre 

Label : Polydor

 Crédit  photos Alex Gallosi & Jeremy Vissio