2018-05-21_5b02e9e249b6a_Couv

"Le cinéma muet a joué un rôle décisif dans l’histoire mondiale du cinéma par l’influence qu’il a eue sur ses formes et son esthétique. C’est pendant cette période initiale, et plus particulièrement dans les années 1920, que les premières approches de l’histoire du cinéma et de son appréciation critique ont été proposées. Nous avons sélectionné douze films français pour trente-quatre ans de production, de l’année de l’invention (1895) à l’apparition du cinéma parlant (1929) qui constitue une véritable coupure entre deux formes d’expression, même si cette période de transition s’est prolongée sur plusieurs années jusqu’en 1932."

 Avant de vous livrer une wishlist  de Noêl autour des livres sur le cinéma, on avait envie de mettre en avant un ouvrage en particulier qui propose le pari assez fou de résumer 120 ans de cinéma.

Un pari qui peut sembler ambitieux,  mais pleinement atteint à la lecture de ce bel ouvrage paru en juin dernier chez Armand Colin :des débuts du muet au cinéma le plus contemporain.

De La Sortie des usines Lumière (1895) à La loi du marché (2015),  en passant par Le Voyage dans la Lune, plus tard, L’Argent, Napoléon,  Cléo de 5 à 7, India Song, La Vie et rien d’autre Pépé le Moko, La Traversée de Paris, Le Cercle rouge, Dupont Lajoie, Les Valseuses, Le Miraculé, La Haine, 8 Femmes, La Môme, Nikita, Un long dimanche de fiançailles, Des hommes et des dieux, Polisse. ….en passant par Napoléon (1925), Jules et Jim (1961) ou encore La Reine Margot (1994), chaque film fait l'objet d'une présentation, d'une analyse stylistique, d'une fiche technique et de quelques images de scènes clés.

. Nous avons tous nos films fétiches avec lesquels nous entretenons une relation très intime. Quelques-uns de ces 101 titres en font assurément partie,  ce sont des films importants  qui ont accompagné notre vie de cinéphile de décennie en décennie.

jules-et-jim-696x378

Le coordinateur de ce beau projet, c’est  Michel Marie professeur émérite à l’université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 où il a enseigné l’histoire du cinéma français pendant près de quatre décennies

 101 films, c’est évidemment très peu pour témoigner de plus de cent vingt ans de cinéma français. Et il faut savoir que ce sont les titres de films qui ont été pris en considération et non l’importance historique de leurs auteurs, donc il ny’ a qu’un seul film par réalisateur et parfois le choix peut être soumis à quelques débats car ce n’est pas forcément le film le plus représentatif de son auteur .

Tous les grands cinéastes qui ont marqué l’histoire du cinéma ne sont pas présents, loin de là, mais on y retrouve bien évidemment, Pagnol, Duvivier, Carné, Grémillon, Renoir, Becker, Autant-Lara, Clément, Clouzot, Tati, Bresson, Sautet,  Chabrol, Godard, Truffaut, Resnais, Rivette, Rohmer, Melville, Malle, Duras, Pialat, Tavernier, Garrel, Kahn, Besson, Dumont, Desplechin, Jeunet, Audiard, Kechiche, Carax, Assayas et Claire Denis.

Bref un excellent ouvrage qui témoigne la richesse et la diversité du cinéma français de ces cent vingt-trois ans d’histoire  qui insiste également pour souligner le renouvellement de générations de plus en plus remarquable.