136450_couverture_Hres_0

"Aller voir se tromper. Tout était là. Et j'allais bientôt prendre Brel au mot toute ma vie. D'abord sans le savoir,  puis tout à fait consciemment, faisant de certaines de ses déclarations d'emporte pièces des denrées inestimables. ".

  2018 se termine et entre autres hommages, c'était l'année des 40 ans de  la disparition de Jacques Brel , survenue le 9 octobre 1978

Jacques Brel fait l'objet de d'une pluie de publications . Beaucoup de livres ont traversant vie et œuvre au plus vite ou s’attardant sur telle ou telle thématique brélienne.

La vie et l'œuvre de Jacques Brel pourraient ressembler à un roman. c'est  ce que nous montre un peu   On ne vit qu'une heure : un joli récit dans lequel l'écrivain  l’auteur de Tarnac, magasin général en 2012,  David  Dufresne  raconte Brel à travers le prisme de ces gens qu'il aimait tant chanter

Dans  "on ne vit qu'une heure",  l'écrivain David Dufresne raconte Brel à travers le prisme des gens qu'il chantait si bien. Un récit agrémenté d'entretiens rares et d'anecdotes sur le chanteur.

Il nous montre à quel point  le chanteur de ne me quitte pas a compté dans la vie de l'auteur, et va également sonder ce qu'il subsiste de lui dans notre monde actuel.

"C'est dix ans après sa mort que Brel cessa, à mes yeux d'être un fantôme de salon pour se faire grand frère de petits chemins".

Un récit sensible et tonitruant, lézardé de chansons, d’entretiens rares du chanteur et de rencontres truculentes, sous fond d'enquête policière.