IMG_20181216_140608_resized_20190107_124429455

Il y a quatre ans ( on a fêté ce triste anniversaire il y a deux jours à peine) le dessinateur Cabu mourrait assassiné dans les locaux de la rédaction du journal Charlie Hebdo et la question "Peut-on rire de tout?" n'avait alors jamais été autant d'actualité.

Dificile d'identifier la cible du livre Cabu, une vie de dessinateur,  paru à la fin d'année dernière  aux éditions Gallimard  est- il un beau livre pour les fans de Cabu ? pour les fans de dessins de presse ? ou pour les simples curieux ? Toujours est il que c'est une biographie qui s'impose comme une référence avec plus 500 documents dont de nombreux inédits.

IMG_20181216_140536_resized_20190107_124430936

Son auteur nous apprend que dès l'adolescence, Cabu se met à dessiner et que ce sont les dessins de Debout qui lui donnent envie de prendre un crayon.  A 14 ans, il gagne un concours en imaginant une affiche publicitaire. Dès son premier travail, au journal l'Union, ses dessins font rire, discuter, réagir.
 
Suivent ses années d'apprentissage à Paris, ses 27 mois en Algérie dont naîtront son anti-militarisme et sa dénonciation constante de la torture. 
Cabu c'est aussi le grand Duduche. Même si le grand Duduche lui ressemble physiquement, ce n'est pas lui mais plusieurs élèves côtoyés et réunis dans un seul.

IMG_20181216_140508_resized_20190107_124432106

 
"Je suis un soixante-huitard, un soixante-huitard attardé, je veux rester un soixante-huitard attardé".
Saviez-vous que Cabu avait déjà travaillé pour Charlie Hebdo de 1969 à 1982 ? Sa carrière n'a rien d'attendu puisqu'il travaille aussi bien  pour les années Dorothée (et affirme que celle ci avait beaucoup d'humour) que pour le Canard Enchaîné ! 

IMG_20181216_140446_resized_20190107_124432977

Méthode de dessin, regards de huit dessinateurs, l'auteur multiplie les angles pour tracer un portrait complet de Cabu. 
A partir de 1986, Cabu voyage beaucoup : Japon, Albanie, Chine, Inde, New York....On retrouve à chaque fois dans ce qu'il croque le même sens de l'observation, le même regard critique, la dénonciation constante de la misère et du fanatisme religieux.

IMG_20181216_140420_resized_20190107_124434002

Parce que, pour lui, Paris était la plus belle ville du monde, un chapitre est consacré à ses adresses parisiennes préférées.
En découvrant la photo de son bureau jonché de papiers, de journaux, de dossiers, on en a encore du mal à croire que la vie peut s'arrêter si vite ...pour un dessin.