prendre refuge


2018, Berlin. 1939, Afghanistan. Deux époques, deux univers différents pour deux rencontres qui marqueront à jamais quatre personnages. Un fil conducteur : un amour éphémère, presque impossible. 

Lors d'une kermesse, Karsten, un jeune Berlinois, tombe sous le charme de Neyla, une jolie Syrienne qui a trouvé refuge dans la capitale allemande. Afin de l'aider à améliorer son allemand, il lui propose de lui donner quelques cours... Ils vont peu à peu tomber amoureux, mais la souffrance de Neyla, éloignée de ses racines et sans nouvelles des siens restés à Alep, malheureusement, les rattrapera. Une autre histoire d'amour se découvre grâce à une jolie mise en abyme : Karsten lit un roman graphique qui s'appelle "Prendre refuge" (tiens, tiens...) et qui raconte une idylle entre deux figures célèbres, l'aventurière Annemarie Schwarzenbach et l'archéologue Ria Hackin, avec, en toile de fond, le site des Bouddhas de Bâmiyân.

Nous retrouvons les deux femmes à chaque fois qu'il se replonge dans la lecture. Les histoires s'alternent ainsi, entre passé et présent.



J'ai été absolument éblouie par CHAQUE page de ce roman graphique. Tous les dessins sont époustouflants, lumineux malgré la dominance de noir et de blanc. La caractérisation des personnages - tous tellement attachant, surtout Neyla ! - par des traits d'une infinie précision, les représentations faites de lieux de vie qui nous renvoient à la nôtre mais aussi de paysages lointains, des mots qui se font rares mais qui disent tout, de nombreuses onomatopées qui convoquent notre ouïe...

Tout concourt à nous plonger tout entier dans deux ambiances, à nous y réfugier pour ne plus vouloir en sortir. J'ai vécu cette lecture comme un voyage à travers le temps et l'espace, où je regardais chaque page comme j'aurais contemplé un monument.

C'est si beau, si poétique, si émouvant parfois. Je ne me lasserais pas de tourner, encore et encore, ces magnifiques pages. Merci à Mathias Enard et à Zeina Abirached pour ces moments que je viens de passer et pour ceux que je me réserve. 

 rédactrice :  Born to be a livre