Le Théâtre des Célestins  présentait cette  semaine la pièce "La collection", oeuvre  de Harold Pinter mise en scène par Ludovic Lagarde.

Une pièce, très symbolique de l'oeuvre de Pinter dont Michel a particulièrement apprécié la nouvelle adaptation 2019 avec un casting 5 étoiles.

 

174860-la-collection__gwendal-le-flem-_18_

 

Mais que s’est-il passé lors d’un voyage professionnel entre Stella et Bill, tous deux travaillant dans la mode et le prêt-à-porter ? Le mari de Stella l’affirme son épouse lui a avoué avoir eu une aventure d’un soir avec le jeune homme.

C’est pour demander des explications que James s’invite dans le bel appartement de Belgravia, le quartier chic de Londres. Bill qui vit en couple avec Harry, un quinquagénaire installé et sûr de lui, a tôt fait de  lui prouver que les femmes ne sont absolument pas son domaine.

Les habiller oui, coucher avec, même pas en rêve, pourtant les souvenirs deviennent flous, un ascenseur pris ensemble, deux chambres d’hôtel au même étage…alors le doute s’installe...

174860-la-collection__celine-gaudier-1

Il s’est peut-être passé quelque chose mais tout est dans ce « peut-être ». Les deux couples vacillent et  chacun avance masqué pour essayer d’entrevoir une vérité. Mais, qui se masque se démasque, et au jeu des faux-semblants tout le monde est perdant.

« La collection » est un concentré de l’œuvre d’Harold Pinter le spécialiste de l’épure conjugale, du mensonge et de la trahison. Tout est dans cette pièce de théâtre courte mais d’une grande intensité. Deux couples  en présence pour disséquer les rapports humains qui sont comme d’habitude chez le dramaturge : servitude, domination, lutte des classes perdue d’avance, jalousie, hypocrisie, solitude au milieu des autres.

la-collection_gwendal-le-flem-22-900x600

La poésie froide et opaque de Pinter peut paraitre au premier abord nihiliste mais toute son œuvre se concentre surtout sur une recherche fondamentale de la vérité humaine.

174860-la-collection__gwendal-le-flem-_13_---copie

 

Des acteurs habités, :  Mathieu Amalric sobre et sûr de lui, Micha Lescot fiévreux et drôle, Laurent Poitrevaux subtil en male dominé prêt à faire le coup de poing et une belle présence de Valérie Dashwood dans le rôle difficile de la femme Sphinx sans réponse.

Intelligence du décor, mise en scène elliptique, la pièce créée en 1962 a pris un sacré coup de jeune.

 

174860-la-collection__gwendal-le-flem-_28_

 

La Collection

Pièce d'Harold Pinter
Mise en scène par Ludovic Lagarde
Avec Mathieu Amalric, Valérie Dashwood, Micha Lescot et Laurent Poitrenaux)
1h20

En mars à Paris ( Bouffes du Nord)