Actuellement en tournée « Le tour du plan B », Grand Corps Malade était jeudi soir , jour de la saint Valentin en concert à la salle Charlie Chaplin de Vaulx en Velin!

Nous- nous c'est Poyeto, notre nouveau chroniqueur musical- ,  y étions  et nous avons particulièrement apprécié la soirée: 

 

grandcorps malade

Hier soir à Vaulx en Velin, dans une salle comble, comme c'est toujours  le cas, avec cet artiste particulièrement fédérateur, le slam et la poésie fut à la hauteur avec grands corps malade aka Fabien Marsaud .

Le concert commence  sur les chapeaux de roues avec la chanson "Plan B", qui est également titre de son dernier album en date.

On l’aime ce nouvel album, rythmé où l’artiste qui n’a plus rien  à prouver,  alterne  textes personnels, histoires drôles et émouvantes,  pour englober une vision aussi lucide qu’optimiste que l'artiste a du monde.

GCM  alterne avec une belle maitrise,  titre anciens comme «Ma tête, mon coeur et mes couilles "et l’appartement du célibataire » et les récents morceaux de son Plan B d'excellente facture.

gcm-5c-centre-culturel-charlie-chaplin-saison-2019-600

La chanson « feu rouge » surfe joliment sur l’actualité, en racontant  le poignant destin d'une refugiée syrienne croisée en voiture a un feu tricolore, comme tous ces invisibles que l’on rencontre sans vraiment les voir et en ressentant vaguement comme un sursaut de culpabilité.

Grand corps malade traite des sujets légitimes et n’a jamais eu peur, contrairement à certains de ses confrères de s'assumer comme un « artiste concerné » avec tout ce que cela implique.

 Fabien n’hésite pas à impliquer le public, le faire chanter à sa guise,  jouer avec lui autant qu’avec les mots (et les maux), parler avec  une vraie sensibilité et une belle affection de sa paternité  et fait même référence  non sans malice à Deezer le sponsor de sa tournée.

 Bref, cette soirée nous montre si besoin était que Grand Corps Malade est définitivement un artiste a part entière, tour à tour, poète urbain, écrivain, réalisateur - son film patient faisant partie des plus beaux de l’année 2017.et avant tout artiste engagé et terriblement humain

On est particulièrement émus lorsqu’il entame son morceau, "Dimanche soir", présent sur son dernier album dans lequel il prétend que maintenant qu’il est en couple, « je n’ai plus peur du dimanche soir « et il faut dire que , nous c'est ce jeudi soir- jour des amoureux-  qu'il nous a emporté, tant sa verve dresse un beau portrait de l’amour.

Alors certes, sur un autre titre chanté peu après, Cupidon est moins au rendez-vous car dans j’ai raté le train   il arrive à y parsemer une note  finale d’espoir, maintenant je prends le bus.  

Grand Corps Malade ’est parfois un peu sombre, mais jamais nihiliste ou cynique et ça, ça fait un bien fou…

Résultat de recherche d'images pour "grand corps malade live report"

Nous, on ne peut que l'applaudire à tout rompre, notre si sympathique slameur, car  on apprécie  tant ses paroles salutaires, qui terminent un concert où la musique est reine par un moment festif, où le public n’hésite pas à se lever et danser de concert.

Un grand corps peut-être malade, mais bien vivant, actuellement lancé dans une grande tournée à travers toute la France, et notamment à l’Olympia pour trois dates à la fin de l’année que tous les fans parisiens auront déjà pris soin de noter sur leurs agendas. 

 

 

 Grand Corps Malade était  de retour le 7 décembre avec une version Deluxe de son dernier album Plan B, comprenant quatre titres bonus inédits. On y retrouve en particulier Sur La Lune, nouveau single qui emporte loin, à découvrir en clip, et une autre découverte de poids : "Je te donne ma parole."

 http://www.centrecharliechaplin.com/saison-2018-2019/le-tour-du-plan-b

Nouvelles dates, en concert à l'Olympia les 10,11,12 octobre 2019