suppliciées

" Le silence demandé se fit et Lacassagne , satisfait, pu enchainer avec la sentence favorite qu'il distillait à chaque début de cours : " ayez toujours à l'esprit , chers futurs collègues, qu'une autopsie mal faite ne se recommence pas." 

Lyon, 1897.  Plusieurs corps de jeunes filles sont retrouvés, ayant pour point commun d'avoir subi un avortement récent. Pour résoudre ce mystère le professeur Alexandre Lacassagne, pères de l'anthropologie criminelle, va confier  l'enquête à une jeune équipe d'élève  qui adoptera les méthodes de leur mentor pour tenter de trouver les coupables . 

Pour son premier roman,  Coline Gatel, stéphanoise d'origine, situe son intrigue dans la ville voisine et rivale, Lyon, un Lyon ambiance fin du XIXe siècle, aux prémices de l'anthropologie criminelle; un Lyon un peu disparu, ville bourgeoise, sage et brumeuse.

Forcément lorsqu'on est lyonnais on est ravis de retrouver certaines rues et monuments, de Fourvière à la Croix Rousse, plus d'un siècle avant de les avoir soi-même traversé et constaté que la ville d'aujourd'hui semble plus solaire et dynamique que celle décrite dans le roman de Gatel.

La romancière stéphanoise a procédé à un travail de documentation assez  énorme pour parler de la naissance de la médecine légale autour du professeur Alexandre Lacassagne, cette grande figure historique à l'origine de l'anthropologie criminelle (désormais lorsqu'on ira se balader sur le boulevard Lacassagne on aura plus d'informations sur cette grande personnalité scientifique), qui n'hésite pas à donner des consignes un peu péremptoires et lyriques à sa jeune garde. 

"N’oubliez toutefois jamais, messieurs, que vous n’êtes pas Dieu, aussi souvenez-vous que votre responsabilité dans une enquête est pleine et entière. Grâce à vous, le meurtrier pourra être arrêté… mais, par votre faute, l’erreur judiciaire pourra être commise "

 Les autres personnages du roman sont plutôt ambigus,  nuancés et intéressants, avec notamment une jeune femme journaliste prête à tout pour percer dans le milieu, à une époque où la condition féminine était particulièrement difficile à mettre en avant.

Le livre de Coline Gatel nous dit  en effet aussi pas mal de choses, à travers la thématique de l'avortement clandestin, sur le droit des femmes  à disposer d'eux même, et cette correspondance  avec notre actualité est un des autres atouts de ce thriller historique atypique et  prenant, lauréat mérité du PRIX DU ROMAN KOBO BY FNAC-PRÉLUDES-LE POINT.

  

gatel

COLINE GATEL A QUAIS DU POLAR

À propos

Coline Gatel est originaire de Saint-Etienne mais elle voue une passion pour la Haute-Loire, pays des ses ancêtres. Elle vit maintenant dans le Morvan, où elle se consacre à l’écriture.

 Autobiographie pour Quais du Polar

J’ai une nouvelle histoire en tête. Vous voulez que je vous fasse le pitch ? Il s’agit du parcours d’un petit auteur qui gagne un prix et se retrouve propulsé au festival Quais du Polar, parmi les plus grands. Le synopsis vous plaît ? Chouette ! Car c’est l’intrigue du livre de ma vie…

  https://www.quaisdupolar.com/auteurs/coline-gatel/