FAISEUR-DE-THEATRE-005-770x433Le Faiseur de théâtre” de Thomas Bernhard – Mise en scène Christophe Perton © Fabien Cavacas

 

Le théâtre du très célèbre dramaturge autrichien Thomas Bernhard n'est pas accessible à tout le monde, tant le tout  est d'une noirceur extrême, qui fait mouche ou pas, à ce propos, dernièrement on avait été très dérouté et déçus par le "Déjeuner chez Wittgenstein" joué au Théâtre de Poche Montparnasse.

Sur la scène des Célestins de Lyon,  cette semaine est présentée une autre de ses pièces, plus récente, “Le faiseur de théâtre”  mis en scène par Christophe Perton ( qui avait déjà mis en scène la pièce Au But de Thomas Bernhard en 2017).et avec dans le rôle principal le génial  André Marcon.

Notre avis sur cette exigeante mais puissante  :

 

faiseur-de-theatre-03-900x600

Le Faiseur de théâtre” de Thomas Bernhard – Mise en scène Christophe Perton © Fabien Cavacas

Oyez oyez pauvres gens :  Le grrrrrand comédien et dramaturge d’Etat Bruscon daigne présenter sa pièce au fin fond du pays.

Un bled paumé de 280 âmes, certainement toutes incultes et dégénérées.

Un endroit où l’histoire s’est arrêtée, n’y a-t-il pas, aux milieu d’autres croutes accrochées aux murs du théâtre, un portrait d’Hitler poussiéreux.

Le théâtre pour Bruscon est une grande famille, au sens propre.

Dans sa troupe il tyranise à égalité son fils et sa fille qu’il maltraite et humilie et son épouse qu’il ignore quand il ne la traite pas de faiseuse de drame.
faiseur-de-theatre-01fabien-cavacas-898x600

Le Faiseur de théâtre” de Thomas Bernhard – Mise en scène Christophe Perton © Fabien Cavacas

Donc Bruscon, le grrrand comédien d’Etat qui à tout sacrifié au grrrrand Art, se prépare pour donner une grande et belle représentation même si ce misérable village ne le mérite pas.
Il y a aussi cette exigence technique cruciale, le pompier de service acceptera-t-il d’éteindre, à la fin de la pièce, les lumières de sécurité pour atteindre le noir absolu? Bruscon l’exige sans noir absolu, pas de représentation.
Avant la levée de rideau Bruscon, en bon tyran domestique et théâtral, rudoie aussi le régisseur de la salle des fêtes, ce pauvre type ne se rend certainement pas compte qu’il a en face de lui le plus grand comédien de tout les temps.

faiseur-de-theatre-11-900x600

Le Faiseur de théâtre” de Thomas Bernhard – Mise en scène Christophe Perton © Fabien Cavacas

Bon sang quelle noirceur, quelle misanthropie, quel désespoir dans cette mise en abime théâtrale, mais quel texte!  Puissamment scandé et asséné par André Marcon, qui fulmine et vitupère.
Le formidable comédien- stéphanois de surcroit, ce qui ne gâche rien-  devient ce pére dominateur et pathétique dans un quasi monologue dérangeant.
Dérangeant c’est le propre du  théâtre de Thomas Bernhard. “ Le faiseur de théâtre” est une pièce miroir, le théâtre dans le théâtre, qui devient  une âpre métaphore de la vie humaine si inhumaine.
C’est aussi, heureusement, un règlement de compte théâtrale drôle et rageur.
Un spectacle impressionnant!

Thomas Bernhard / Le Faiseur de théâtre – Du 9 au 13 avril à 20h au théâtre des Célestins
https://www.theatredescelestins.com/saison-2018-2019/spectacle/le-faiseur-de-theatre/
  • jeudi 11/04 20h00
  • ven. 12/04 20h00
  • sam. 13/04 20h00

Le Faiseur de théâtre” de Thomas Bernhard – Mise en scène Christophe Perton © Fabien Cavacas