honorer

" Honorer la fureur ! Toute fureur sur la terre a été absorbée le temps venu en tant qu'art, religion et en tant que facteur d'autorité sous une forme ou une autre"

James Agee: son nom reste encore méconnu parmi les grands noms de la littérature américaine du 20e siècle pourtant il est auteur un classique de la littérature américaine  Louons maintenant les grands hommes.  Ce cri de colère devant la pauvreté des fermiers du sud de l'Amérique profonde  pendant la Grande Dépression, illustré par les célèbres photos de Walker Evans,  un photographe avec qui sa collaboration sera particulièrement fructueuse, est sans conteste un livre important dans l'histoire de la littérature mondiale.

Ce grand livre sera un témoignage précieux sur la condition des classes populaires des USA des années 50 à ranger avec les oeuvres de Dorothée Lange.ou de John Steibneck.

 Egalement à noter sa contribution au scénario de La nuit du chasseur, qui a inscrit le film parmi les grandes œuvres du cinéma mondial,  un scénario qu'il écrit  à la demande du réalisateur, Charles Laughton.

james-agee-portrait

Et Agee reçut  un prix Pulitzer, posthume, pour Une mort dans la famille,  qu'il a livré à son éditeur quelques heures avant sa mort, une sorte de pied de nez au destin  qui résume assez bien, une carrière marquée par les rendez vous manqués  et autres grands projets avortés.

Rodolphe Barry, qui avait fait de même avec Raymond Carver il y a quelques années,  réussit formidablement bien à faire revivre l’écrivain James Agee, et le présente dans ce récit Honorer la fureur  comme un homme en quête d'absolu, qui vouait un lien viscéral avec l'écriture et qui luttait contre le conformisme et les conventions en tous genres.

Un bel hommage rendu à un écrivain qui mérite largement d'accéder à une notoriété qui va au dela des simples mordus des lettres...

Honorer la fureur de Rodolphe Barry, éditions Finitude
288 pages, 21€, parution le 7 mars.