Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Baz'art  : Des films, des livres...
29 avril 2019

Her Job (critique) : une émancipation comme autre aliénation

   

HER_JOB_120X160_WEB-1

 

Panayiota est une épouse et une mère de deux enfants,  femme au foyer dans une  famille de la petite classe moyenne grecque.  

Suite à la très violente crise financière et sociale dans laquelle a été plongée le pays, elle se voit contrainte de travailler. et va accepter un rôle de femme de ménage.

 Dans ce beau portrait d’une femme sans qualification professionnelle qui, en trouvant du travail, va faire la découverte de l’autonomie et de l’indépendance, Panayiota va trouver dans son travail une forme de libération  et l’estime d’elle-même qu’elle va reconquérir,  permettra de lui donner un sens à sa vie grâce au lien social retrouvé.

jour2fete-her-job-image-1682

Paradoxalement,  l'émancipation de cette femme  va passer dans un premier temps par une autre forme d’aliénation,  à savoir un travail de manutentionnaire éreintant.

Au fil d'un récit déployé sans pathos et avec une grande justesse  le cinéaste grec Nikos Labot démontre avec justesse et acuité à quel point notre Panayiota, l’archétype de la femme, mère et employée "modèle", doit constamment prouver à sa famille, à ses employés et  aussi, même si cette prise de conscience arrive plus tard, à elle-même qu’elle mérite le respect sur un pied d’égalité, surtout lorsqu’on la sous-estime. 

HERJOB3┬®Homemade films_Sister productions_ Sense production

Cette histoire est racontée  de la manière la plus réaliste possible, dans ce  drame social fort et exigeant qui dépeint de manière austère mais réaliste  comment la  crise financière a irrémédiablement bouleversé les relations au sein des familles , et servi de prétexte pour intensifier l’exploitation des femmes  

L’histoire de Panayiota décrit l’absurdité d’un système  qui touche le monde capitaliste confronté à la rentabilité à tout prix. 

jour2fete-her-job-image-1683

 

Commentaires
A
J'ai noté le second " Petrunya" dont la bande annonce m'a marquée.<br /> <br /> Et vous me donnez envie de voir "Her job" également.
Répondre