Cannes arrive bientôt on va donc essayer de parler un peu de publications sur le cinéma, les acteurs réalisateurs et courants..commençons notre revue par le dictionnaire de ma vie du très populaire Gérard Darmon qui devrait d'ailleurs faire parler de lui sur la croisette à l'occasion des 25 ans d'un film culte:

dictionnairedarmon

En ce début 2019 , le  comédien Gérard Darmon a  publie Le dictionnaire de [sa] vie aux éditions Kéro, une collection vraiment sympathique  et un exercice dans laquelle s'est déjà exercé Gérard Gugnot, Patrice Leconte ou Dupont Moretti entre autres

Un dictionnaire dans   lequel Monsieur Darmon  tente de se  décrire en 26 entrées  à la demande du journaliste Laurence Monsénégo de façon pas du tout chronologique, forcément, c'est l’intérêt du concept.

Acteur transgénérationnel, Gérard Darmon évoque quelques films : Le Grand Pardon, Les Princes, 37°2 le matin, Astérix et Obélix-Mission Cléopâtre, La Cité de la peur, Le Cœur des hommes...

Ses amitiés, son admiration pour Depardieu. Les petits et grands secrets qui entourent sa vie personnelle comme sa carrière.

"Cela peut paraître présomptueux mais je sais que c'est ainsi que l'on me définit: un acteur populaire.
Chaque jour, je reçois des témoignages en ce sens, on me l'écrit, on me le fait comprendre. Ce qui veut dire que je suis dans la tête et le cœur de nombreux individus et que j'accepte qu'ils m'adoubent."

À 70 ans, le comédien qui a joué dans « 37°2 le matin » ou « Le cœur des hommes », revient sur les grandes rencontres de sa vie, sa carrière, ses souvenirs de cinéma et de théâtre mais aussi ses origines.

"Je suis né un jour qui n'existe pas, le 29 février de l'an 1948 précisément.  Officiellement, j'ai atteint l'âge canonique de 70 ans, en réalité, j'ai 17 ans et demi et devrait encore atteindre deux bonnes années avant d'accéder à la majorité."

Personnellement, même si il n'a sans doute pas obtenu la carrière cinématographique qu'il méritait avec seulement deux trois grands rôles  ( dont le génial commissaire Bialès dans " la cité de la peur", qui fête très bientôt ses 25 ans et la mythique danse du Carioca), j'ai toujours une affection particulière pour l'homme Darmon.

A la fois drôle,  sensible,  un peu  détaché et terriblement charismatique ( notamment  grâce à  cette voix si singulière qui ferait tomber toutes les femmes, et peut-être même des hommes aussi, Gérard Darmon a toujours présenté une image de type bien que ce livre, écrit avec pudeur et sensibilité, ne fera que conforter.

Par petites pièces d'un puzzle qu'il reconstitue avec nous au gré des différentes entrées, ,   il raconte  sa foi, sa culture, et stigmatise tout racisme ou antisémitisme montre qu'il est peu enclin aux compromis, et  également assez  fier de sa vie, et de sa progéniture, qu'il a eu sur plusieurs générations ( un enfant qu'il a eu à 20 ans, deux autres à la quarantaine et une bébé à près de 70 ans)..

Un peu décousu, un peu répétitif ( le problème récurrent de la collection)  et également , pas assez axé cinéma, certes, mais une confession néanmoins sincère et touchante qui nous permet découvrir la part plus intime de cet acteur  à la fois grande gueule (le côté pied noir, je connais ça aussi pas mal) et tout autant pudique et touchant.

  "Je subis et j'étouffe, parce que je vis la prise de pouvoir de l'ignorance, la mère de toutes les vices et de la bétise, l'horreur absolue. On ne peut pas lutter contre un imbécile."

Insultes-a-Gilbert-Collard-Gerard-Darmon-condamne

A la fois drôle,  sensible,  un peu  détaché et terriblement charismatique (notamment  grâce à  cette voix si singulière qui ferait tomber toutes les femmes, et peut-être même des hommes aussi, Gérard Darmon a toujours présenté une image de type bien que ce livre, écrit avec pudeur et sensibilité, ne fera que conforter.

Par petites pièces d'un puzzle qu'il reconstitue avec nous au gré des différentes entrées, ,   il raconte  sa foi, sa culture, et stigmatise tout racisme ou antisémitisme montre qu'il est peu enclin aux compromis, et  également assez  fier de sa vie, et de sa progéniture, qu'il a eu sur plusieurs générations ( un enfant qu'il a eu à 20 ans, deux autres à la quarantaine et une bébé à près de 70 ans)..

Un peu décousu, un peu répetitif (le problème récurrent de la collection)  et également , pas assez axé coulisses du cinéma, certes, mais une confession néanmoins sincère et touchante qui nous permet découvrir la part plus intime de cet acteur  à la fois grande gueule (le côté pied noir, je connais ca aussi pas mal) et tout autant pudique et touchant.

 

26 chapitres : Amitiés et ruptures / Bissextile / Cuisine / Doute / Enfants / Famille/Gérard Depardieu/Humour / Idéal / Jean / Kibboutz / Lectures / Musique / Nostalgie
Obéissance ou désobéissance / Popularité / QI / Racisme et antisémitisme Sixties / Théâtre / Underground / Vieillir / Western / Whisky / Xporn / Yad Vashem / Zozos

 Éditeur : Kero/ Parution :