vendredi 31 mai

Une belle rencontre avec Charles Péguy au Théâtre de la Contrescarpe !

Ce soir-là, au Théâtre de la Contrescarpe, j’ai fait une rencontre : celle d’un homme multiple et complexe. Celle d'un philosophe politique, d’un écrivain, d’un poète, d’un intellectuel engagé, d’un militant socialiste, d’un fervent catholique, d'un dreyfusard, d'un soldat mort pour la France en 1914. Celle d'un visionnaire. Celle de Charles Péguy.                           Nous voici dans le salon de Charles Péguy. La pièce s’ouvre sur l’arrivée d'un journaliste... [Lire la suite]
Posté par Borntobealivre à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 31 mai

Actualités poches printemps 2019 de Yves Simon à Violaine Huissman

  1/ Gérard Depardieu, Monstre ( Le livre de Poche)  "C'est toujours terrifiant de rester seul en scène devant un public sans rien dire, tout en s'efforçant d'être tout simplement." "Le chariot est déjà lourd à tirer avec ce que l'on traine en soi, mais quand devant soi, il n'y a plus de place pour rien, plus d'élan ni enthousiasme possible, il devient impossible de s'éléver." "C’est ce qui m’emmerde chez les intellectuels, chez eux la référence l’emporte toujours sur le vécu, l’explication sur le désir.Ils... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 31 mai

Mon père : le cri de douleur d'un père par Grégoire Delacourt

       "Toi, Delaunoy, ogre des aulnes, mon couteau va te pénetrer comme tu as pénétré mon fils, te déchirer le ventre, comme tu as déchiré le sien. Le mal que tu lui as fait doit t'être rendu car la justice est l'équilibre. "  On avait arrété un peu de lire les romans de  Grégoire Delacourt, La première chose qu'on regarde, un roman qui parlait de cinéma et de Scarlet Johannson, et on avait trouvé que l'écrivain, pourtant tant apprécié des lecteurs ne  brillait pas vraiment par la légéreté de... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,