J01883

 

"Baleine sait qu'il ne doit pas quitter son clan, grand-mère Ouma le lui a dit et répété. Il sait bien aussi qu'il doit se méfier des Zoms. Mais avec Loump, son cousin, ils ne résistent pas à l'envie de rendre une petite visite à ces drôles d'animaux avec des étoiles de mer au bout des nageoires! Et ils s'éclipsent discrètement..."

Il y a quelques années de cela, grâce à une rencontre au salon du livre de Paris, j'avais pu poser pas mal de questions à l'auteur de littérature jeunesse Orianne Charpentier que je ne connaissais pas et cela fut une très belle découverte tant la femme est aussi intelligente et délicieuse que l'auteur est talentueuse.

Depuis je suis pas mal ses parutions jeunesse, et dans son dernier à ce jour, Moi Baleine, toujours paru aux éditions Gallimard Jeunesse, elle nous embarque assez loin des tragédies de Rage ou après la vague ses deux best sellers à ce jour avec une histoire de Baleine qui va quitter ses congénères pour braver le danger, et  aller  fureter du coté des autres espèces.

capture moi baleine

Une histoire qui pourrait faire penser au Nemo de Disney, sauf que la plume d'Orianne Charpentier, sensible et épuré, évite largement la guimauve et sert une belle réflexion sur l'indépendance , sur la nécessité de protéger les espèces menacées , sur la tolérance et le courage qu'on a enfoui en soi.

Par ailleurs, les illustrations d'Olivier Desvaux donnent ce qu'il faut de profondeur et de douceur au récit. et devrait sensibiliser les jeunes plumes au respect de l'environnement et de l'océan. 

Moi, BaleineOrianne Charpentier Illustré par Olivier Desvaux 

A partir de 8 ans/ Gallimard/ Folio Cadet