SANTIAGO,ITALIA_DVD_3D

Un des plus grands réalisateur italien vivants,  Nanni Moretti,  est revenu dans l'actualité cinématogaphique cette année,  trois ans après Mia Madre.

Moretti a en effet  réalisé un film sur le rôle que joua l'Italie dans le coup d'État de Pinochet au Chili, en 1973, le  documentaire Santiago, Italiaconsacré au coup d'État du général Pinochet, le 11 septembre 1973, au Chili.

Réalisé à partir d'images d'archives et de témoignages, le film raconte les mois qui ont suivi le putsch du dictateur qui mit fin au régime démocratique de Salvador Allende.

Il met notamment l'accent sur l'implication louable de l'ambassade italienne basée alors à Santiago qui donna refuge à des centaines d'opposants à Pinochet et leur permit de rejoindre l'Italie.

 C'est la première fois de sa carrière que Moretti oublie la fiction et opte pour l'approche d'un documentaire,  même si certains de ses films, comme le bien nommé "Journal Intime" était  très proche de l'auto fiction.

Alors qu'on connaissait surtout cette histoire chilienne par le truchement des films de fiction de cinéastes de là bas, comme ceux de l'excellent Pablo Larrain,  Moretti nous explique parfaitement la période d'allégresse qu'a constitué la présidence Allende.

Il rentre dans les détails de l'événement,  et n'hésite pas à se mettre en scène afin de nous  expliquer comment  le coup d’Etat s’est orchestré,  et comment les terribles méfaits la dictature chilienne ont pu se mettre en place. 

NANNI_MORETTI__CON_IL_MILITARE_EDUARDO_ITURRIAGA___c_Sacher_Film

 Moretti s'interesse surtout à son pays et montre dans le détail  comment l’Italie a aidé un grand nombre de  victimes en les protégeant dans son Ambassade  et en les rapatriant avec difficulté en Europe.

Alors certes, le film trop court a quelques faiblesses, qui l'empêche certainement de figurer au même niveau que ses meilleures oeuvres, de Mia Madre à Le fils : Moretti  ne va pas totalement au bout des pistes qu'il creuse.

Surtout, Nanni Moretti  n’évoque  notamment jamais l'aide des autres pays d'Europe sur ces ressortissants chiliens, comme l'apport de la Suède et même de la France, un apport pourtant très important.

Cependant, on comprend  bien l'objectif de Moretti même s'il n'assene jamais ce discours :  le parallèle évoqué avec l'Italie actuelle parle d'elle même, et ce n'est pas le moindre des mérites de ce documentaire captivant et instructif de nous le rappeler avec une infime subtilité .

Santiago Italia est sorti en DVD le 3 juillet  (: distributeur  : Le Pacte) dans une édition soignée niveau  qualité image et son , il est juste regrettable qu'aucun supplément ne vienne chercher compléter l’oeuvre de Moretti, le distributeur considérant sans doute qu'elle se suffit à elle même  ...