C'était une des révélations du dernier festival d'Annecy  où il a reçu le prix du meilleur long-métrage dans la section Contrechamp dédié aux talents émergents  :le singulier long métrage d'animation " Away",  réalisé par le lettonien Gints Zilbalodis  nous aura beaucoup marqué  comme Thomas l'explique maintenant :

Away_Affiche

 

 

Synopsis : Un jeune garçon se réveille suspendu à un arme après un accident d’avion. Une grande forme noir s’approche de lui, son contact le rebute et il la sent dangereuse. Il court jusqu’à une arche à l’entrée d’une caverne. L’étrange forme ne peut le suivre. Il est donc protéger. Dans cette caverne, le jeune homme fera une rencontre singulière et trouvera une carte et une moto qui le pousseront à prendre la route pour essayer de rejoindre, de l’autre côté de l’île, le port et la civilisation.

 

Away_02 

Une course poursuite silencieuse

 

Away est un film bouleversant, mais pas de prime abord. En effet, il faut un temps d’adaptation pour adhérer et comprendre les subtilités de l’animation de Gints Zilbalodis. Il s’agit essentiellement d’aplats de couleurs, et le mouvement n’est pas très fluide, aucun détail, à part la moto, n’est spécialement travaillé. Mais cet univers graphique, auquel vient s’adjoindre une très belle musique, crée un monde poétique unique.

Ainsi, avec trois fois rien, Away devient un film épique de grande profondeur. Le silence des personnages vient participer à cela. Pas un dialogue ne sera échangé. Ce sont les regards, deux points noirs qui se font face en champ contre champ, qui crée de l’émotion. Surtout dans les scènes entre le garçon et le petit oiseau jaune qui ne parvient pas à prendre son envol.

 

Away_03

Away est un tour de force dont la genèse s’allie au fond du film. Gints Zilbalodis a conçu ce film seul, de A à Z, et c’est un film sur l’émancipation. Désarmant de simplicité, l’alliance parfaite de la musique et de l’animation capte l’émotion dans des séquences très fortes.

 Il s’agit à la fois d’un film tout petit, centrée sur lui même et sur son émotion, sur le trajet en moto que font ce garçon et cet oiseau à travers différents espaces, mais c’est également une épopée universelle, ou la peur et la joie, l’espoir et la tension se mélangent, un combat contre une noirceur aveugle, qui n’est même pas méchante.

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, Away est peut-être l’un des rares films qui a su capter une essence similaire à celle des grands films de Miyasaki. Bien que le style et l’étendue du film n’est rien à voir avec les productions du maitre japonais, les thèmes et les motifs, se répondent.

 

Away_01

A voir donc, pour réaliser un voyage poétique rare.

  

Thomas Chapelle

AWAY

De Gints Zilbalodis

Date de sortie Prochainement

Durée : 1h 14 - 74min

 Note : 4.5/5