crea avignon

Ouvert depuis une semaine, soit le 5  juillet dernier  et jusqu'au 28 du même mois,  Le Off  d'Avignon offre  cette année encore, une programmation  particulièrement roborative, et particulièrement représentative du spectacle vivant sous toutes ses formes.

On a en effet aussi bien du  cirque, clown, concerts, spectacles musicaux, lectures, danse, mime, magie, marionnette-objet, théâtre musical et café-théâtre.

La veille de ce  week end de fête nationale-  et alors que cela fait déjà une semaine que certains de nous sommes allés  un tour à la Cité des Papes , il est temps de tenter  de faire le  premier  tri dans toute cette programmation,forcément dense et forcément inégale.

Pour les lecteurs qui ont également prévu de s'y rendre en ce week end, on a pensé à vous en mettant en avant cinq  spectacles présentés là bas qu'on a déjà eu l'occasion de voir cette année à Paris ou à Lyon et qu'on ne peut que vous recommander vivement ( les liens sur les articles complets se trouvent sur les topos de présentation)..

 1/ "Sous la Ceinture" au Théâtre de l'ange (11h50)

 

crea avignon 4

 La Compagnie les Croquants nous fait découvrir "Sous la ceinture", une pièce peu connue de Richard Dresser - un dramaturge américain ayant à son actif une vingtaine de pièces, des comédies musicales et des scénarios pour la télévision, rien que ça... -

Autant dire que cette pièce gagne à l'être ( connue), tant elle est  servie par une mise en scène très originale de Jean-Claude Scionico et par trois comédiens de talent...

ceinture

Une pièce sur la solitude, tendue et parfois pesante mais au cours de laquelle on rit énormément...

 

 

  2/En attendant Bojangles, Théâtre des Béliers;( 17h15 )

 

crea avignon 3

L'adaptation du best seller surprise  d'Olivier Bourdeault En attendant Bojangles est une véritable merveille .

Cette histoire d'un amour fou entre deux êtres d'exception, racontée sous les yeux de l'enfant du couple, est aussi belle sur les planches qu'en livre.

 

BOJANGLES Photo Danse_Libre de droits (c)Evelyne Desaux

 

On est notamment totalement tombé sous le charme de  la mise en scène de Victoire Berger-Perrin qui rend compte, avec une infinie poésie, une incroyable drôlerie, de cette folie qui règne dans la vie de nos trois protagonistes.

( répresentations supplémentaires à 20h40 : 10, 17, 24 juillet)

3/ T REX ; Théâtre des Carmes (16h50)

 

crea avignon 2

 Un très brillant seul-en-scène que ce  T-Rex : chronique d'une vie de bureau ordinaire , sur un sujet particulièrement à la mode le burn-out.

De ses griffes acérées, l'excellent  comédien Antoine GOUY ( vu souvent au cinéma ces dernières années) compose et interprète un texte  poignant et mordant, sous la houlette de la metteuse en scène Marie Guibourt.

Antoine Gouy Web (3)

Les situations développées dans ce spectacle sont tellement bien vues qu'elles nous font irrémédiablement penser à notre quotidien au travail, mais avec le recul du festival, on est pas fâchés de les voir d'un peu plus haut.

 

 4/ Louise Weber dite La Goulue, Espace Roseau Teinturiers ( 23h05)

 

 

crea avignon 6

 Ce très réussi  spectacle musical sur un texte de Delphine Gustau nous propose,  à l'occasion des 90 ans de sa mort, une chouette idée, celle de mieux connaitre ce qui se cachait derrière celle qu'on appelait  "la Reine du Moulin Rouge."; une femme éprise de liberté n'avait pas la langue dans sa poche!

 goulue2

Delphine Grandsart campe ici une Goulue exceptionnellement  déchirante et authentique!!

5/ L'affaire Guédon ( Théâtre l'Autre Carnot; 22h00)

 

crea avignon 5

Bien  différent  du stand up à la papa, ce   spectacle d'un humoriste original, amoureux des livres et de l’air du temps, qui ne se trompe jamais de cible, et doté aussi d'une énergie communicative  et d'un jeu de scène étonnant  est à admirer et à sélectionner dans la foule des seuls en scène un peu classiques proposés par le OFF.

121747925

L'humoriste ( et chroniqueur sur Europe 1) François Guédon fourbit pendant plus d'une heure  son arme ( l'Arme à Guedon; sic) ; une arme drôle et intelligente, et surtout une arme  particulièrement efficace contre la bêtise ambiante et l’intolérance, bref une arme idéale pour  ce début de siècle.