imagine

 

"Quel que soit l’âge ou la classe sociale, l’état amoureux transformait n’importe quelle femme en linguiste méticuleuse et le moindre message en énoncé à interpréter."

Quand les réseaux sociaux truste la littérature s'empare (2) : Après Licorne de Nora Sandor, "Comme elle imagine " de Stéphanie Dupays  nous  dresse un nouveau  portrait littéraire, à la fois  très malicieux  et très juste sur les amours contemporaine à l'heure du web,  

Trois ans après "Brillante" , épatante satire du monde de l'entreprise,  qui avait connu un vrai succès critique et public, Stephanie Dupays réussit encore largement son coup avec cette fois ci une toute aussi " brillante" peinture du monde du virtuel, du culte de l'apparence et des faux semblants.

Elle le fait à travers les affres d'une Emma Bovary qui va tomber folle éprise d'un homme lettré, Vincent, à la prose particulièrement séductrice.

"À 30 ans passés, elle découvrit le plaisir de zoner dans l'espace virtuel un plaisir et une douleur car regarder défiler la vie de Vincent lui faisait un peu mal comme quelque chose qui lui était destiné mais qu'elle ne pouvait atteindre."

Comparé, à "Licorne,"  réflexion plus froide et théorique sur le pouvoir d'Instagram, "Comme elle l'imagine" touche par son empathie  bien supérière à l'égard de son personnage principal,  malgré ses faiblesses évidentes, on sent que son regard sur ce professeure de français très intelligente mais qui va laisser perdre dans les chimères du virtuel est plus indulgent.

"Elle se demanda si un homme pourrait surgir maintenant dans sa vie, si elle avait encore la curiosité nécessaire pour laisser quelqu’un de réel s’immiscer dans ses pensées et son quotidien, chambouler ses habitudes. Parce que c’était cela une vraie rencontre, il fallait que cela bouleverse."

La plume est particulièrement élégante, et malgré un  ton incisif et perçant,  on voit que l'auteur aime son personnage malgré ses faiblesses ,  elle qui semble être si forte et en même temps si  fébrile qu'elle peut être dans l’attente  d’une réponse qui ne viennent pas. 

"Comme elle l’imagine"  est un roman qui analyse avec beaucoup de pertinence  l’amour  à l’heure du virtuel,  et le roman de Dupays pose des questions importantes sur le sujet, savoir si les rencontres physiques sont à la hauteur des rencontres virtuelles,  et comment une belle prose peut exacerber. des sentiments .

           Comme elle l’imagine de Stéphanie Dupays;Éditions Mercure de France; Sortie le 07/03/2019