lesguerres-interieures_1788

"Ce soir là, légèrement ivres, Emi et Paz veulent croire qu'ils se ressemblent et finissent par s'en convaincre. Combien de couples se fondentsur un malentendu ? L'une ignore ce qu'est l'amour, l'autre en a experimenté la pire version. Elle est réservée, tournée vers l'intérieur, il est prolixe et extraverti."

Après le Sorj Chalandon, retour sur une nouvelle déception de cette rentrée littéraire qui commence à peine avec  ce nouveau roman de Valérie Truong Cuong qui nous avait séduit avec "Pardonnable, impardonnable" ou encore "Noir dehors," de beau récits sur la rédemption et la culpabilité.

Les thématiques sont identiques dans la guerre intériere qui interroge la lâcheté d'un comédien de 2eme zone, Pax, face à une situation précise qui lui reviendra en pleine figure quelques mois plus tard.

Valérie Tong Cuong nous offre une nouvelle plongée  dans la psychologie humaine. dans un roman polyphonique qui sonde les arrangements avec la vérité et nos propres lachetes


La romancière sonde les lâchetés ordinaires auxquelles nous sommes tous confrontés un jour , sujet o combien passionnante, que Fabrice Humbert avec abordé avec énormément d'intelligence et de sensibilité avec comment vivre en héros?


En comparaison ces guerres intérieures ont beaucoup de mal à convaincre tant le texte manque cruellement de nuances et ressemble un peu trop à un devoir scolaire (  avec les trois parties thèse/ anti thèse / synthèse que l'on retrouve de façon trop évidente)..


Impossible de croire au postulat de départ ( que nous ne révelerons pas même si le quatrième de couverture en dit un peu trop) et le reste du roman ne cesse de broder les mêmes grosses ficelles, avec une bonne louchée de bons sentiments assez indigestes , souvent le problème avec une bonne partie de la littérature française...

On aurait pu se rattraper avec la peinture du milieu du cinéma, mais hélas, elle est également brossée sans énormément de finesse non plus, on a du mal à croire à l'existence de ce Pax, acteur de série TV qui va finir par jouer avec Mathew Mc Conaughey...

Bref l'ensemble se lit avec un ennui poli, mais sans jamais vraiment nous convaincre... dommage!

challenge rentrée littéraire 2019

1 2

JC Lattès – 21 août 2019