IMG_20190907_113352

 "Astrid, ça va, elle commence à le prendre avec philosophie. Moi j’ai depuis longtemps atteint la sagesse ultime qui consiste ) ne plus être blessée. Cependant, une fois de temps en temps, un commentaire particulièrement acide, particulièrement bien ciblé, particulièrement cruel, vient concasser en petits morceaux ma si forte confiance en moi."

Parlons  en ce vendredi lecture d'une réédition  d'un texte que l'on a adoré  : en effet, voici enfin la sortie très attendue en poche ( et dans deux version différentes) du romande Clémentine Beauvais paru chez Sarbacane et élu meilleur roman jeunesse à sa sortie, les petites reines!

Un road-trip déjanté et comique, 100 % made in France, avec de la vraie cuisine du terroir et des colorants naturels, disponible en poche depuis le 4 septembre  à la fois aux éditions J'ai lu et à Gallimard Jeunesse  !

 Si l'expression "tomber en amitié" existait, je dirais que je suis tombée en amitié de ces trois irrésistibles petites reines  qui sont à mourir de rire.

Mireille , Astrid  et Hakima  n'étaient pas vraiment faites pour se rencontrer. Leur amitié va naître d'un prix assez peu flatteur décerné au sein de leur école, celui des "Boudins de l'année", réservé aux trois filles les plus moches de l'école Marie Darieussecq. Respectivement sacrées Boudin de bronzeBoudin d'argent et Boudin d'or, elles vont se rendre compte que ce n'est pas la seule chose qui les lie.

Elles ont toutes une bonne raison d'aller "gate-crasher" la garden-party du 14 juillet à l'Élysée : Mireille veut rencontrer son père Karl von Strudel - qui se trouve être l'époux de la Présidente de la République, alias Barack Obamette -, Astrid le groupe qu'elle idôlatre depuis toujours, à savoir Indochine, et Hakima le terrible Général Auguste Sassin responsable de l'accident de son frère Kader handicapé depuis. C'est décidé, dès que l'école se termine, en route pour l'Élysée escorté par le beau Kader, le Soleil de Mireille.

Sur leur vélo et leur fauteuil roulant, ce curieux cortège va quitter Bourg-en-Bresse, faire plusieurs haltes, passant notamment par Mâcon, Cluny, Choisy, puis enfin, Paris ! Entre les pleurnicheries des unes et des autres, les problèmes de fille d'Hakima, la chaleur harassante, les jambes rapidement transformées en compote, la route ne sera pas facile pour les trois jeunes filles les moins sportives du monde, ni pour Kader.

Les moments de découragement seront nombreux, sans oublier que certains leur mettront des bâtons dans les roues... Leur initiative sera relayée par une journaliste du Progrès (, puis suivie par d'autres médias, et sur les réseaux sociaux.

En quelques jours, celles qui seront affectueusement affublées du surnom de "Boudinettes" vont devenir de véritables stars dans les médias, et dans nos cœurs. 

  Une merveille de roman survitaminé, plébiscité par la critique et adoré du public.

PRIX LIRE DU MEILLEUR ROMAN JEUNESSE 2015
PRIX SORCIÈRES 2016

et un beau teaser spécialement pour l'occasion !!

 

petites renes