UN HAVRE DE PAIX_3D

Pour son premier long métrage, "Un havre de paix", qui a décroché quatre prix au dernier Festival du film de Jérusalem, le réalisateur israélien Yona Rozenkier a puisé dans ses souvenirs personnels, et dans lequel lui et ses deux frères jouent les trois rôles principaux.  

Il faut dire que Yona Rozenkier est né au début des années au kibboutz Yehiam au nord d’Israël, proche de la frontière libanaise et que les questions liées à  l'engagement militaire était son quotidien.

A travers cette histoire de trois frères qui ont une vision totalement différente de la guerre et de la nécessité  de s'engager,  le film ose interroger cette société israélienne où la guerre influe dans le quotidien des gens, une société basée sur la virilité et la bravoure  et qui aurait tendance à nier le doute et la sensibilité. 

11001

Comment trouver sa place dans cette exacerbation de la virilité lorsqu'on n'est pas forcément fait du même bois malgré les liens du sang qui nous relient?

A travers une chronique familiale d'un abord a priori classique, "Un havre de paix" et son récit oscillant entre un humour parfois proche burlesque et la tragédie liée à la guerre (qui reste constamment hors champs mais dont on mesure les déflagradations constamment) surprend les attentes du spectateur.

Le film touche et interpelle où comme le titre du film le montre, le Kibboutz est vu comme un lieu assez particulier, une sorte de paradis à l'abri des bombes qui explosent pas loin, mais dans lequel la cruaté de l'actualité remonte souvent à la surface . 

Brouillant  joliment les pistes entre autobiographie et fiction (le cinéaste ne joue pas son propre rôle, mais celui d’Itaï, son frère aîné), Yona Rozenkier livre avec cet "havre de paix", un premier film prometteur et émouvant.

 

 Le film est disponible en VOD depuis le 3 octobre 2019 et sortira en DVD le 15 octobre 2019

BONUS du DVD : Le court métrage Parparim (Papillons) réalisé par : Yona ROZENKIER et présenté au dernier festival de Cannes 

"Parparim" (7 minutes) raconte un court et beau moment d'une grande tristesse. Un père malade et sa femme se rendent avec leur fils à l'hôpital où le père doit être traité.

En chemin ils sont pris dans un essaim de milliers de papillons migrateurs. Pendant le trajet, le fils comprend que son père ne reviendra pas de ce voyage; mais le moment où il s'en rend compte restera à jamais gravé dans son esprit. 

Un court métrage qui aborde aussi les thématiques des liens familiaux et du deuil avec tendresse et un doux amer présent dans un havre de paix .