p2130

 La dernière fois que je suis passée à Nîmes, c'était avant de reprendre un train (que j'ai failli rater !) et plutôt que d'attendre dans la gare, j'ai fait quelques pas sur la grande esplanade jusqu'à la fontaine puis jusqu'aux Arènes.

Et là surprise sur ma gauche, est apparu le musée de la Romanité tout en courbes et en éclat, contraste saisissant entre  la construction romaine et la modernité de ce bâtiment, tant au niveau des matériaux que de la couleur en plein coeur historique de la ville.

 J'aurais aimé partir à la découverte des collections archéologiques de ce musée de la Romanité,  qui présente 5 000 pièces sur 9100 m2 ( les collections totales réunissent quant à elle 25 000 pièces) et me laisser porter dans ce voyage à travers 25 siècles d'histoire grâce à une muséographie immersive et interactive; mais je n'avais pas assez de temps.

 

 J'ai quand même eu la curiosité de flâner quelques instants dans le jardin archéologique  accessible à tous et situé à l'arrière du musée.
J'ai été surprise par la façon dont il s'ouvre sur son environnement immédiat. Il doit être un endroit agréable pour les Nîmois pour se détendre, se couper des soucis, pour bouquiner. 
 
Quant au livre consacré à ce musée, il revient bien entendu sur l'archéologie du projet : 
 
" Il s'agissait de concevoir un édifice de facture très contemporaine pour abriter des collections romaines face aux arènes. Un édifice marquant le paysage de la ville, digne de son voisinage immédiat. " Elizabeth de Portzampac, architecte et urbaniste et auteur du livre.

2130_4715

 
Ce beau livre souligne les liens historiques, spatiaux entre les arènes et le musée et fait la part belle aux photographies sur des doubles pages montrant comment ces deux édifices cohabitent, se répondent. 
 
"Les courbes de la façade reflètent la lumière et les couleurs de manière magique : les couleurs de la ville, les couleurs des arènes, les couleurs du ciel. La façade change à chaque heure du jour et de la nuit."  Elizabeth de Portzampac
Puis le livre nous invite à rentrer dans le musée comment si nous étions des visiteurs découvrant les collections mais aussi l'architecture du bâtiment, la façon dont elle offre un nouveau point de vue sur la ville. 
2130_4711
 
Enfin, on en apprend plus sur la mise en oeuvre de ce chantier qui a duré 4 ans, sur la façade composée de milliers de lames de fer (ce qui constitue un véritable défi ) et comment le musée englobe les vestiges des bâtiments au XIXème siècle présents sur son terrain d'implantation.
2130_4716
 
Un beau livre pour prolonger la visite ou pour donner envie de la prévoir dans le programme d'un week-end à Nimes ! 

 

 Musée de la Romanité Nîmes , Elizabeth de Portzamparc , éditions alternatives/ Gallimard Loisirs 

Collection Architecture - Alternatives, Gallimard
Parution : 26-09-2019