Anne-Laure-MORATA-Nourris-un-corbeau-il-te-crevera-les-yeux

“ Assis dans leur camionnette, des cultivateurs les guettaient dans l’espoir de gagner une poignée de dollars en jouant les taxis. La route asphaltée empruntée depuis Latacunga laissait place à un chemin de terre long d’une quinzaine de kilomètres serpentant jusqu’à la lagune. Admirer la beauté des pentes abruptes, où chaque pan  se couvrait de lopins d’avoine, de lupin, de pommes de terre, d’orge, de fève... avec en toile de fond la cordillère des Andes et le volcan Cotopaxi se méritait. Le patchwork vert, jaune, gris, parsemé de fleurs et de maison en torchis aux toits de chaume, permettait d’observer ici et là des alpagas bien plus dépaysants pour les Occidentaux que les moutons de la région.”

Rescapée de l’attentat de Liège du 13 décembre 2011, Emmanuelle survit comme elle peut à un syndrome de stress post-traumatique. Depuis cette date sa vie sociale est en stand by  et sa vie professionnelle chaotique.

Emmanuelle vit seule car son couple a explosé, son mari et sa fille sont repartis depuis des années vivre en Equateur.
Pourtant lorsqu’elle reçoit, de l’autre coté de la terre, un coup de téléphone affolé de sa fille, elle n’hésite pas. 
La voilà donc partie à Quito, une capitale  située à près de 3000 miles mètre d’altitude;Emmanuelle, garde ton souffle tu risque de manquer d’oxygène devant ce qui t’attend et le lecteur, aussi, par la même occasion.
Violences faites aux enfants, enlèvement, prostitution, travail harassant, trafic d’organes, sur fond de corruption et de drame Shakespearien, bienvenu en Equateur.
Polar social, chronique familiale,  thriller haletant et complètement dépaysant qui nous fait découvrir un pays dont on parle si peu chez nous.
Bienvenue en Equateur et à Quito, cette ville- et cette lecture-  qu'il est si difficile de quitter.
Nourris un corbeau, il te crèvera les yeux.       Anne-Laure Morata.; Editions de l'Aube / Janvier 2019