Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Baz'art  : Des films, des livres...
20 novembre 2019

Ressortie en salles : les quatre premiers films de Miloš Forman : les (formidables) bals du débutant..

AFF MILOS FORMAN 4 OEUVRES DE JEUNESSE

Découvrir les premières œuvres de grands cinéastes est toujours un enchantement.

Dans l'ombre des chefs d'œuvres, on y trouve l'élan et les inspirations imprimés à des carrières légendaires.

Découvrir celles de Miloš Forman, c'est entrer dans un bal étourdissant où le maître tchèque épie, dans un mélange entre fiction et documentaire, une jeunesse aussi gauche que frondeuse.

Et on a de la chance : ses quatre premiers films ressortent en salles ce 20 novembre.

LES AMOURS D'UNE BLONDE 01

Le bal, une obsession pour Forman qui en fait le moment clé de L'Audition (la réunion de deux moyens métrages), L'As de pique, Les Amours d'une blonde et le décor exclusif d'Au feu les pompiers !.

Les jeunes y fument et boivent nerveusement avant de se lancer sur la piste pour exécuter avec application un twist rigide, sous l'œil sévère de leurs aînés.

Les œillades sont timides et mille ombres passent sur ces visages juvéniles, pris dans un tourbillon de tubes pop et de musique de fanfare carnavalesque.

Une sorte de Mektoub : My Love avant l'heure, où de sages permanentes remplacent mini-shorts et whisky-coca.

L'AS DE PIQUE 02

Caméra à l'épaule et en gros plan, Foreman scrute les affres d'une jeunesse frémissante de liberté, à l'aube de mai 68, et fait voler en éclat le réalisme socialiste de rigueur à l'époque. Son regard doucement ironique s'amuse de la maladresse et de la naïveté de ces jeunes tout en se pliant à leur spontanéité.

Ce regard est beaucoup plus féroce vis à vis des adultes, automates déglingués qui répètent en boucle la même morale usée.

 L'excellent Jan Vostrcil, qu'on retrouve tantôt en père de famille, en chef d'orchestre ou en capitaine des pompiers, les résume tous. Autant de figures d'autorité à chaque fois tournées en ridicule, comme lorsque Forman se paie le luxe d'interrompre le sermon du père à son fils, dans un formidable arrêt sur image qui clôt L'As de pique.

Sortis entre 1963 et 1967, ces portraits faussement enlevés de la jeunesse tchèque contiennent une charge politique évidente, dans un pays soumis au joug du parti communiste.

La critique, qu'on devine en filigrane dans les trois premiers films de Forman, joue à fond dans le quatrième, Au feu les pompiers ! (à voir en priorité, s'il fallait faire un choix), une satire décomplexée dans laquelle une association de pompiers organise un gigantesque bal pour célébrer l'anniversaire de l'un des leurs.

La loufoquerie de la foule, répondant à la bêtise des soldats du feu, fait très rapidement déraper la soirée.

 

AU FEU LES POMPIERS 02

  La ressortie en salles des quatre œuvres de jeunesse du réalisateur de Vol au-dessus d'un nid de coucou permet  assurément de faire le pont entre ses périodes tchèque et américaine.

On découvre de jeunes tchèques qui ont en partage l'esprit de révolte de Randall McMurphy, Mozart ou Andy Kaufmann.

Un esprit qui a animé l'immense carrière de Miloš Forman, resté fidèle, jusqu'à sa mort, survenue l'année dernière, à l'adolescent rebelle qu'il a été et à ceux qu'il a filmés.

Au feu les pompiers ! ( extrait VOST )

Miloš Forman : quatre œuvres de jeunesse. 

AU CINÉMA LE 20 NOVEMBRE 2019
VERSIONS RESTAURÉES INÉDITES
L'AUDITION (1963)
L'AS DE PIQUE (1963)
LES AMOURS D'UNE BLONDE (1965)
AU FEU, LES POMPIERS ! (1967)

 

Commentaires