honore

  « Parce qu'il était fauché, parce qu'il a couru après l'amour et l'argent, parce qu'il finissait toujours par craquer et s'acheter le beau manteau de ses rêves, parce qu'il refusait d'accepter que certains aient une vie facile et pas lui, parce que, avec la "Comédie humaine", il a parlé de nous, j'aime passionnément Balzac".

Raconter la vie de Balzac de manière drôle, c'est possible ? C'est en tout cas le pari de Titiou Lecoq, blogueuse et romancière dont on a souvent dit du bien  dans Honoré et Moi, une biographie de l'écrivain pas comme les autres qui  est récemment sorti aux éditions de l'Iconoclaste.

On aime bien les biographies d'écrivains car on est toujours curieux d'en apprendre plus sur la vie des grandes plumes de la littérature française ou mondiale mais on doit déplorer, que souvent, sous prétexte d'érudition et un peu noyés par leur sujet, les auteurs de biographies sont assez souvent ennuyeux et redondants.

Ce n'est  absolument pas le cas du tout avec Titiou Lecoq  qui nous démontre que  quand on est passionné par un auteur, qu'on connaît son oeuvre sur le bout des doigts, qu'on a passé des mois à faire des recherches à son sujet,  on peut réussir écrire une biographie qui ne soit ni ennuyeuse (l'envie de tout dire et de montrer tout ce qu'on a appris ) ni hagiographique . 

Titiou Lecoq voue en effet  une véritable obsession pour le papa d'Eugénie grandet" et de "La comédie humaine"

Peut être faut-il avoir connu l'angoisse des fins de mois pour que cette biographie résonne particulièrement. En tous cas, j'ai trouvé ça drôle et incroyablement moderne.

Titiou Lecoq déboulonne le mythe du génie littéraire pour dresser le portrait d'un homme bien plus intéressant , un type bourré de défauts, arrogant qui semble prendre un malin plaisir, pour ne pas dire un plaisir assez masochiste à toujours prendre la mauvaise décision et faire le mauvais choix!

Un vrai régal de lecture à offrir ou s'offrir pour les fêtes !