LES SIFFLEURS_120x160_HD

Tranchant avec le sérieux de cinéastes roumains institutionnalisés depuis quelques années telles que  Cristian Mungiu, Anca Damian,  Radu Muntean  leur compatriote Corneliu Porumboiu préfère aller sur d'autres rives, celui du registre comique.

Il y avait excellé en 2015  avec Le trésor, l’odyssée tragi comique de deux pieds nickelés à la recherche d’un supposé trésor enfoui dans la jardin d’une maison familiale des questionnements moraux étroitement liés à l’histoire de la Roumanie et au cinéma lui-même.

Un film qui naviguait habilement entre situation tragi comique et une critique plutot subtile de la société roumaine .

Alors que le Trésor fut présenté en sélection officielle à Un certain regard, "Les siffleurs",  son nouveau film fut carrément présenté en compétition officielle ce qui sous entendait un hausse qualitative que l'on ne ressent pas forcément à la vision du film. 

Autour de cette histoire d'un inspecteur de police roumain corrompu par des traficants de drogue qui est mis sur écoute par ses supérieurs et doit partir aux Canaries pour apprendre une langue uniquement sifflée, Porumboiu continue sur la voie de la fantaisie légère qui se démarque du cinéma roumain majoritaire.

a-siffleurs_0

Malheureusement si cette tentative d'aller au dela des sentiers balisés est louable, le resultat décoit quelque peu : construction totalement alambiquée et destructurée qui apporte pas mal de confusion, situations au final peu cohérentes et personnages stéréotypés..

Le  film intrigue beaucoup dans sa première partie  pince sans rire et singulière, mais  bien moins ensuite lorsque les pièces du puzzle sont  totalement assemblées .

siffleurs2

Le film finit par manquer cruellement de profondeur  d'enjeux,  voire, ce qui est sans doute pire pour ce qui devait être une fantaisie burlesque, de folie ....

Reste cette idée de langue sifflée qui amuse dans un premier temps et la beauté fulgurante de la comédienne Catrinel Marlon, idéale en femme fatale qui fait perdre la tête au héros de l'histoire ...

On devrait rapidement reparler d'elle... 

Quant à Corneliu Porumboiu qui est rentré justement bredouille de la Croisette avec cette rare déception d'un très bon cru cannois, il nous doit une revanche... Nul doute qu'il saura rebondir à la prochaine.. 

Les siffleurs,   Corneliu Porumboiu- en salles le  8 janvier 2020