territoires

 Présentation de la collection Territoires 


En ce début d’année, on a été sollicité par l’excellente maison d’édition  Calmann-Lévy autour d’un partenariat inédit pour nous faire découvrir leur nouvelle collection « Territoires ».  

Après la refonte de sa charte éditoriale en 2018, « France de toujours et d'aujourd'hui », la collection fondée par Jeannine Balland  fête en effet ses 10 ans en 2020 et en profite pour changer de nom.

Rebaptisée « Territoires »,  elle est désormais dirigée désormais par Lisa Liautaud et poursuit  joliment son évolution en 2020, année de son dixième anniversaire. "Territoires" , "ce sont des romans qui se proposent de nous faire  voyager dans les époques, les lieux, les personnages, avec toujours le même mot d'ordre: nous embarquer dans une histoire ou un destin".

Parfois polars, parfois saga, ces romans sont l'œuvre d'auteurs français  soit très peu connus, soit des grands noms de la littérature française.

Pour inaugurer cette collection, Calmann Levy a invité une nouvelle venue, Agathe Portail, jeune auteure bordelaise de 32 ans- qui travaille dans la communication  et dont le roman l’année du gel est paru le 8 janvier dernier.  

On a  reçu " L ’année du gel " dans une sublime box et on a lu assez rapidement.

Notre avis  :

L'intrigue de ce polar  régional se déroule dans une splendide propriété viticole familiale en pleine de la région bordelaise, le Haut Méac que  le couple de propriétaire, Monsieur et Madame Mazet décide de louer en chambres d’hôtes histoire de mettre un peu de beurre dans les épinards, enfin plutôt dans les raisins..

Un groupe de quelques copains d’une trentaine d’années vont alors annexer les chambres de l’établissement. Tout se passe bien jusqu’u jour où un corps est découvert dans une des chambres du château. Qui est la victime et surtout que s’est-il passé ?

Agathe Portail nous donnera la clé du mystère qu’à la fin de ce whodunit bordelais d’une efficacité certaine. Pleinement maitrisé, la jeune romancière joue parfaitement avec les allers retours entre passé et présent et distille les indices comme il faut pour qu’on puisse reconstituer le puzzle du mystère de la propriété du Haut Méac.

« Alors que les ombres commençaient à s'allonger, Pierre et Vincent avaient battu le rappel des uns et des autres tout autour du château et dans les couloirs : l'apéritif se profilait. Alexane Mazet était sorti opportunément de son atelier, un pinceau à la main, et Vincent l'avait invitée à se joindre à eux. Juliette avait dévalé le lourd escalier et couru jusqu'à la cuisine où elle avait tiré sur un plateau de la pile posé sur le frigidaire ronflant »

On s’en doute, secrets dissimulés  et rancœurs inavoués ne tarderont pas à pointer le bout de son nez avec la découverte de ce cadavre.

La romancière privilégie largement la dimension psychologique sur l’action et met évidemment bien en avant le territoire  de sa région (d’où le lien évident avec la thématique de sa collection) avec de belles descriptions de paysages œnologiques.

IMG_20191224_100021_623

 Agathe Portail n’évite certes pas certains stéréotypes et maladresses de style, mais on  évite toutefois la grosse  saga régionale autour d’une riche propriété comme les chaines de service public avaient tendance à nous abreuver il y a quelques années grâce au mécanisme implacable du thriller et au dénouement plutôt inattendu même pour les adeptes de polar.

Avec ce  polar d’atmosphère baigné d’une certaine douceur on a une lecture plutôt idéale pour bien commencer l’année !!

 

unnamed (39)