POLLOCK CONFIDENTIAL sort en BD ce 5 février aux éditions du Chene.

Dans cet ouvrage, l’auteur italien,  Onofrio Catacchio, explique comment l’artiste fut « utilisé » par la CIA, les politiques et les institutions dans les années du Maccarthysme, en pleine « chasse aux sorcières » pour donner vie à une nouvelle culture « made in USA ». 

pollock

En 2012, un ancien de la CIA est passé à table et s'est confié au journal The Independant. L'agence a bien financé l'expressionnisme abstrait de peintres comme Pollock, le but étant d'utiliser l'art comme moyen de propagande pendant la guerre froide. Cette politique porte le nom de "Grande Laisse".
Est ce cela qui a inspiré l'auteur de Pollock Confidential ? En tous cas c'est ce pan de l'histoire, assez peu connu, qu'il met en avant en toile de fond d'un portrait de l'artiste américain Pollock.

pollock22

pollock11

pollock2

Il est surveillé par un agent de la CIA et c'est à travers ses yeux que nous apprenons quelques traits de caractère de l'artiste, comment ses oeuvres ont commencé à être exposées,en quoi consiste la technique du dripping, chère au peintre.
Pollock a tout de l'artiste maudit : caractériel, dépressif, alcoolique, il se tue au volant de sa voiture en 1956.
Si l'angle choisi pour aborder la vie de l'artiste est original,  qui met en lumière  une partie méconnue  de la vie d'un grand artiste j'ai trouvé que le propos, trop didactique,  manquait à la fois de romanesque et de profondeur.
On reste malheureusement  ici à la surface du personnage et de sa vie.  Dommage ! 

Roman graphique et artistique

 POLLOCK CONFIDENTIAL

Parution le 5 février 2020

Onofrio Catacchio

128 pages - 19,90 €