sankhara

"Elle aperçoit des mains de chaque côté d'un énorme tronc. Elle ne voit pas la fille dont les bras ne peuvent faire le tour de l'arbre. et, contournant de loin ce spectacle, elle se dit que c'est d'une grande beauté une femme enlaçant un arbre avec la ferveur d'un être qui retrouve sa part sauvage."

 Héléne, une femme qui ne s'entend plus avec  Sebastien, son mari,  décide de tout quitter pendant dix jours pour partir méditer pendant dix jours.

Elle abandonne ainsi sans crier gare  Sebastien, ainsi que ses jumeaux de cinq ans, alors qu'on est juste à la rentrée scolaire et surtout qu'on est en 2001, quelques jours avant l'écroulement des Twin Towers, et l'écroulement également d'un certain monde occidental..

Journaliste à l’AFP, Sebastien devra faire face à cet abandon conjuagal et en même temps cette déflagradation historique, deux événements qu'il prendra de plein fouet entre incompréhension et rage plus ou moins contenue.

Frederique Deghelt dont on  a dit souvent à quel point on aime beaucoup la plume et la musicalité  alterne les points de vue d’Hélène et Sébastien pour aborder des questionnements qui datent peut être d'il y a 20 ans mais qui sont toujours cruellement d'actualité tant ce besoin de méditer et de revenir sur soi quand la vie semble se dérober à nous et filer entre nos doigts est toujours aussi prégnants.

Loin des clichés sur la méditation, Frédérique Deghelt cherche surtout dans Sankhara à sonder les questionnements intérieurs, de toucher du doigt ce moment où notre vie personnelle semble  conditionnée par l'état du monde et que l'introspection nécessaire par avant tout par une re connexion à soi même.

" Puis au pied des Twin Towers, levant la tête vers leur sommet, Sebastien avait été très impressionné. C'était une sorte de vertige insensé. En les fixant, il perdait l'équilibre et les tours elle même semblaient vaciller."

Et c'est toute la force de ce beau roman de Frédérique Deghelt d'épouser  avec intensité et force un propos qui parle à tout le monde, et de donner la parole aux deux protagonistes d'un couple avec des aspirations et des cheminements divergents .

A la fois simple dans ses thématiques et profond dans les réponses qu'il apporte, ce roman, d'une belle fluidité est une valeur sure de cette rentrée littéraire de début 2020.

Sankhara, Frédérique Deghelt, Actes Sud,  Janvier, 2020