En 1996, Richard Jewell fait partie de l'équipe chargée de la sécurité des Jeux d'Atlanta. Il est l'un des premiers à alerter de la présence d'une bombe et à sauver des vies. Mais il se retrouve bientôt suspecté... de terrorisme, passant du statut de héros à celui d'homme le plus détesté des Etats-Unis.  Clint Eastwood, à 90 ans, emprunte une histoire qui est du pain bénit pour lui.

A baz'art on se déchire sur les films de Papy Clint, mais pour celui ci on a préfèré laisser la parole au grand défenseur de Clint devant l'éternel, on a nommé Michelio : 

  

rev-1-rj-03107r_high_res_jpegclint-eastwood-film-le-cas-richard-jewell-numero-magazine

Le cas Richard Jewell est film cent pour cent Eastwood...je défends la veuve et l' orphelin, soit-Il un beauf, contre les méchants ...et les méchants dans cette affaire ont réellement été les médias et le FBI..

 Bien sûr, le film nous montre des agents du FBI trop heureux d' avoir un coupable 'idéal :"un gros lard au passé merdique qui vit chez sa mère"...bon mais c' est visibllement assez proche de ce qu' Il s' est passé dans la réalité. à part peut être avec le personnage de la journaliste de la Tribune d'Atlanta jouée par Olivia Wilde et assez grossièrement caricaturé par l'ami Clint  ..

 

1035722

Les médias et le FBI de méchants opportuniste contre le bon citoyen américain, autant dire du gâteau pour l'"Amérique Great again", ce slogan que Clint n'arrête pas de marteler à longueur de films. Mais hélas les électeurs de Trump ne vont pas au cinéma, ils risqueraient d' apprendre quelque chose, et le film s'est ramassé au box office américain..

Résultat de recherche d'images pour "le cas richard jewell"

Dommage car au-delà de la polémique, le film, bien écrit, offre de beaux rôles à de bons acteurs....

Et puis on  adore Kathie Bates et en maman prête à tout pour défendre son rejeton elle est formidable .

Un film dossier à l' ancienne, efficace, un peu en pilotage automatique mais en tout cas beaucoup moins polémique qu' On ne le dit...

Oui la presse est montrée comme une machine à scoop opportuniste, toujours  prête à fabriquer des héros ou des salauds...une vision un peu simpliste mais pas totalement fausse, au vu de la soupe que dispensent quotidiennement les chaînes d' infos en continu .  Bref, .pas de quoi vraiment se scandaliser.. mais on l'admet aussi, pas forcément de quoi s'enthousiasmer non plus ...

Les fans de Clint seront aux anges, les autres passeront leur chemin..

 

LE CAS RICHARD JEWELL Bande Annonce VF (2020) Clint Eastwood