Capture d’écran 2020-02-18 à 11

 A partir de demain, mercredi 11 mars sur France 2, la série Une belle histoire- lien évident à la  mythique chanson de Michel Fugain qu'on entend au générique du début, primée meilleure série au Festival de la Fiction de La Rochelle 2019 est à voir sans hésiter.

L'histoire de  trois couples en recherche du bonheur et des sacrifices auxquels il faut consentir pour y parvenir. 

Adaptée de la série anglaise Cold Feet, cette dramédie romantique, autour de l'amour et de l'amitié a comme atouts premiers son casting de comédiens assez peu connus et vraiment excellents.

En premier rang, figure le génial Sebastien Chassagne, qu'on avait adoré dans "Irresponsable", et qui dans un rôle différent  de ce qu'il faisait dans la série d'OCS (plus mature, plus blessé, moins " Woody Allen" ), promène son humanité et son charisme indéniables.

Pour lui donner la réplique, Tiphaine Daviot (vu dans HP et qui a Prix du « jeune espoir féminin Adami » au Festival de la fiction de La Rochelle) est une révélation assez formidable et les deux forment un couple de fiction qui s'aiment mais ont du mal à vivre ensemble, particulièrement bien assorti.

 

phototele-1063036_0

belle histoire

 Comédie sentimentale tendre et parfois mélancolique  sur le couple et ce quotidien qu’il faut tenter de réinventer et de rendre moins terne tous les jours malgré les épreuves, les peines et les déceptions, cette série créé par  Frédéric Krivine & Emmanuel Daucé , les créateurs de la culte Un village français, bénéficie d'une belle écriture et d'une galerie de personnages attachants écrite avec finesse et ce qu'il faut de singularité.

Et dans les personnages secondaires on sera ravis de retrouver des comédiens chevronnés tels qu'Andréa Férréol en propriétaire collante mais terriblement généreuse ou Thierry Neuvic en entrepreneur  et amant a priori détaché mais pas tant que cela...


UNE BELLE HISTOIRE

Les deux derniers épisodes, plus naturalistes et tragiques pourront un peu déconcerter par rapport aux six premieres, plus légers et romanesques.

Toutefois l'ensemble, qui se regarde avec un immense plaisir est vraiment d'une excellente tenue et prouve que la fiction française sait de plus en plus manier exigence artistique et divertissement populaire de grande qualité.