corps abstinent

" Cette absence d'envie et de possibilité m'a concernée à un âge où je n'aurais pas songé l'être, venant par là ébranler et altérer une certitude. Les livres qui engagent l'expérience de celui qui écrit sont ceux qui m'interessent le plus à la fois en tant que lectrice et autrice, en ce qu'ils donnent à voir des chemins de pensée, un passage d'un état à un autre; en ce que le corps de l'auteur, parfois utilisé sciemment comme cobaye, ou pour le moins l'expérience tirée d'une tranche de vie accidentelle, permettent la restitution d'un ressenti au plus juste."

 La romancière  Emmanuelle Richard, dont on a avait lu et beaucoup aimé "Pour la peau",  avait jusque là abordé tous ses sujets par le prisme de la fiction.

Pour ce début 2020, elle propose une nouvelle expérience de littérature, avec un essai qui mêle avec une belle fluidité et dans un bel élan littéraire expérience autobiographique et témoignages intimes.

Un peu comme l'a fait récemment Emma Becker mais dans un jeu de miroir inverse, Emmanuelle Richard aborde le thème de la sexualité- ou plutot de l'absence de sexualité- en racontant également son vécu personnel. 

Traitant ce  sujet finalement assez peu usité de l'abstinence sexuelle, la romancière met en parallèle plusieurs témoignages de personnes qui se considérent eux même comme abstinents, soit actuellement, soit qui ont pu l'être pendant une certaine période, et ce dans un passé proche.

Ainsi, grâce à ces témoignages très intimes et souvent émouvants,  Emmanuelle Richard  n'hésite  pas à briser les clichés et stéréotypes sur un sujet qui reste potentiellement tabou . 

 "Faire le choix délibéré d'être seule a marqué un tournant radical dans ma façon d'être au monde, à moi même et aux autres. Apprendre que je pouvais être très contente toute seule, sans m'inscrire dans une dynamique de recherche ou d'attente de partenaire potentiel, un mouvement amoureux au moins par la nécessité d'avoir quelqu'un à qui penser pour me sentir vivante, a été la plus grande prise de pouvoir que j'ai connue jusque là."

Le livre d'Emmanuelle Richard place la notion d’abstinence au centre, de son livre. Ce point de vue  lui permet d' explorer les facettes larges de la sexualité  avec des réflexions  plus larges qui tournent autour du couple ou du célibat comme le rapport au corps, la séduction, la libido, la masturbation, l’engagement, la tendresse,les sentiments, les frustrations.....

Emmanuelle Richard n'hésite pas à dénoncer la honte sociale que peuvent ressentir les abstinents et nous fait réfléchir sur les normes en matière de sexualité, normes que nous subissons de manière finalement assez inconsciente, et souvent érigées en besoin par les fictions sociétales .

On se rend compte tout au long de notre lecture à quel point la notion d’abstinence, soit subie soit choisie, constitue en premier lieu une question de ressenti personnel  et n'a rien à avoir avec la misère sexuelle comme on a trop tendance à le qualifier (un des intervenants, Quentin, insiste d'ailleurs sur cette différence fondamentale entre les deux concepts).

Un livre passionnant qui parle de la charge sociale que représente la sexualité, des stéréotypes à déconstruire autour de la question.  

 Les corps abstinents / Emmanuelle Richard.- Flammarion- Février 2020