9782324025037_1_75

 

Belmondo, de Sophie Delassein, paru fin décembre  2019 chez Gründ, part à la découverte d'un acteur de cinéma très populaire et en même temps assez mystérieux en dehors de son personnage public.

Bebel aura incarné, tout à la fois, le héros flegmatique et facétieux, l’amant idéal et l’acteur viril.Après avoir égrené les grandes dates de sa carrière avec des anecdotes qui rappellent son caractère farceur sur les tournages et dans la vie, Plus Bébel la vie dresse une "théâtrographie"qui souligne, si besoin, que Jean Paul Belmondo, a passé de nombreuses années sur les planches.
Films qu'il n'a jamais tournés, un questionnaire de Proust, ses 10 commandements, ses looks, photos du type Qui est Qui, Plus Bébel la vie s'éloigne des biographies conventionnelles et c'est dans mieux.

 Légende du cinéma français, Jean-Paul Belmondo a indéniablement marqué son époque en travaillant beaucoup, en s'amusant tout autant. Après les années compliquées au Conservatoire d'art dramatique de Paris, l'enfant rebelle a rencontré Jean-Luc Godard. Sa carrière débute vraiment en 1960 avec À bout de souffle.

Dès lors, notre Bebel national délaissera les planches pour les plateaux de cinéma. Toute sa vie, l'acteur enchaînera films d'auteur, séries noires, comédies grand public.

71tTAQIufiL

Chacun de ses rôles, dans Moderato cantabile de Peter Brook à L'As des as de Gérard Oury, a fait de lui ce comédien auquel plusieurs générations se sont attachées. Fort de tous ces succès, l'exceptionnel Jean-Paul Belmondo est revenu à ses premières amours, le théâtre, pour jouer Kean ou éblouir en Cyrano. Une carrière flamboyante ici racontée en événements et en images

On découvre notre Belmondo à travers les yeux d'autres acteurs, réalisateurs, le rôle de la boxe et d'autres sports dans sa carrière et dans ses amitiés, sa relation particulière avec Alain Delon, le rdv manqué avec l'Amérique.
Saviez vous que Steven Spielberg a écrit à Philippe de Broca pour lui dire qu'il a vu 8 fois "L'homme de Rio " et qu'il s'en est inspiré pour sa saga Indiana Jones ? Ou bien encore que Cobra, le héros dessiné des années 80, a été inspiré à son créateur japonais par Bébel d'A bout de souffle ?
On parie qu'après cette lecture, vous aussi vous verrez la vie plus Bébel.