shamansorceress_02-1-768x431

Synopsis : Deux mondes et deux fois s’opposent dans ce film, la foi chrétienne d’un fils chéri longtemps disparu et le chamanisme traditionnel d’une mère qui pense son fils corrompu. Sous les yeux impuissants d’une jeune sœur muette, une tragédie famille se déroule.

 Dès les premières secondes de film, l’atmosphère, l’ambiance et le style sont posés. Tout ce qui va suivre sera beau, mystique, fortement attaché à la nature et à un monde ancestral, à la limite de la raison et du réalisme dans son épure.

 L’histoire pourrait commencer ici : alors que tout le monde le croit mort, un fils revient dans sa famille, converti au christianisme.

Pendant son absence, sa sœur est tombée malade et est aujourd’hui sourde, et sa mère s’est enfermé dans le silence et dans l’alcool, quand elle ne fait pas des rituels et des exorcismes pour venir en aide aux pauvres gens qui la sollicitent.

the-shaman-sorceress-768x437

 La confrontation des deux pôles conduits à une destruction mutuelle assurée, chacun étant prêt à tout pour sauver l’autre et le ramener dans le droit chemin.

Un seul peut l’emporter et tous les coups sont permis car chacun est persuadé d’avoir le droit, la raison, la justice et même Dieu de son côté.

 Mais l’histoire commence plus tôt, et s’attache au destin tragique de cette jeune fille, la sœur muette qui voit entre-déchirer les êtres qu’elle aime le plus, et qui arrive un jour, toujours aussi muette, dans la famille d’un riche amateur d’art qui lui offre l’hébergement et auquel elle fait une peinture illustrant sa vie.

 

the-shaman-sorceress_annecy2-1050x451

Ce film, très esthétique, joue sur plusieurs registres esthétiques, intégrant discrètement des objets nuémrique et de la 3D dans une animation essentiellement 2D.

Pour certaines scènes de rituels, les cadrages penche même vers l’abstrait alors que parfois , lors de scènes avec des chœurs, le film assume ouvertement des scènes chantées, comme dans le point culminant du film : la lutte destructrice d’une mère et son fils dans une cuisine traditionnelle éclairée par un feu vacillant.

 Une œuvre sensible et magnifique,  avec au bout, un très beau voyage de cinéma.

 

note 4/5

 THE SHAMAN SORCERESS

Date de sortie inconnue
Durée : 1h 25 – 85 min
De Jae-huun Ahn

 Présenté en Compétition Contrechamp au Festival international du film d’animation d’Annecy