Baz'art  : Des films, des livres...
27 août 2020

Rentrée Littéraire 2020 :Avant les diamants :le grand roman noir d'Hollywood de cette rentrée!

 

unnamed - 2020-08-25T001724

 «  Le commerce et la morale catholique ne font pas bon ménage, et pour vendre ses films aux quatre coins du monde, Hollywood devra s’affranchir du carcan religieux qui l’étouffe aujourd’hui. Le temps des films produits par des juifs selon les principes moraux catholiques pour un public protestant est révolu. Une morale mondiale va se dessiner, au service des intérêts commerciaux des multinationales, et ce sera la seule qui comptera. Ce petit bureau et la liste baroque de ses interdits seront à ranger au rayon des bizarreries de l’histoire de l’art cinématographique. Bientôt on verra sur les écrans des couples mariés dans le même lit, des baisers de plus de trois secondes et des nombrils de femmes blanches. »

 Hollywood, formidable instrument de propagande, un Panzer idéologique qui depuis que le cinéma existe inonde la planète. Los Angeles 1953. Le gouvernement américain s’effraie, les pontes des studios réclament plus de liberté et un nouveau cinéma pointe le bout de nez.

L’armée est bien décidée à prendre le contrôle de toutes les séries B prochaines, pas question que de petits films indépendants sapent le moral de notre belle jeunesse.

Le major  Chance Buckman et l’agent Annie Morrisson sont dépêchés pour mettre en chantier un premier film « indépendant », ils doivent trouver un producteur et un scénario, pour le financement, il y aura toujours un mafieux qui raclera ses fonds de tiroirs  pour blanchir ses dollars dans la machine à rêves. On ne fait pas forcément des films pour créer des œuvres d’art, mais plutôt pour pouvoir s’en acheter.

Un producteur sans scrupules qui s’imagine déjà jouer dans la cour des grands, des starlettes prêtes  à tout, un curé amoureux, des flics très ripoux, des tueurs à gages et deux millions de dollars en cash : la triste mais fascinante comédie humaine peut commencer.

«  Je rêve qu’un jour Marylin pète un câble et raconte en direct à la télévision tout ce que ces dégueulasses lui ont fait subir. Si on prend toutes sa suite, ça sera la bérézina des gros nazes et le grand nettoyage d’Hollywood.

Ça finira par arriver, prophétise Tallulah, songeuse. »

 

marilyn_monroe_hollywood

Sexe, drogue, flingue et vitriol en vingt-quatre images secondes.

Dominique Maisons, en vrai cinéphile mordu- il nous l'avait déjà prouvé avec un précédent roman, nous livre un polar très noir traversé par tout ce qui a fait Hollywood dans l’après-guerre, un véritable name-dropping glamour et désenchanté.

Très documenté, « Avant les diamants » est une méticuleuse déconstruction du mythe Hollywoodien.

Le lecteur, pris par une écriture vive et haletante a parfois du mal à dénouer le vrai du faux.  Mais si le mythe est plus romanesque et trash que la réalité, imprimons le mythe. 

Avant les diamants", Dominique Maisons (Éditions de la Martinière)

 ÉDITIONS DE LA MARTIIÈRE  PARUTION LE 27 AOÛT 

Commentaires

Webzine crée en 2010, d'abord en solo puis désormais avec une équipe de 5 à 8 rédacteurs selon les périodes. l'objectif reste le même : partager notre passion de la culture sous toutes ses formes,ciné, livres, musique,interviews, spectacles.

 

Envoyer un mail à l'adresse suivante : philippehugot9@gmail.com 

Visiteurs
Depuis la création 7 502 993