61Q-X20ByfL

  Cinq ans après le succès populaire de La Famille Bélier., Éric Lartigau  a pris son temps depuis le carton de son précédent film  et surtout a souhaité revenir non pas de façon ostentatoire avec une autre grosse comédie très grand public. 

Il revient avec Alain Chabat , qu'il avait déjà dirigé dans l'excellent "Prête moi ta main", pour interpréter  le rôle d'un cuisinier basque qui s'envole vers Séoul après avoir rencontré une sud-coréenne sur les réseaux sociaux. 

Stephane,cuisinier du pays basque qui voit sa vie ronronner un peu a un coup de foudre pour Soo, une femme coréenne (incarnée par Doona Bae)et décide d'aller la rencontrer .

Photo du film #JESUISLÀ

Cette chronique romantique personnelle et dépaysante faisait  sacrément envie sur le papier.

Le scénario, co écrit avec Thomas Bideguain, co réalisateur du film Selfie ose dire des choses plutôt profondes et subtiles sur les faux semblants engendrés par la technologie et le virtuel.

Hélas à force de ne pas vouloir du tout aller du coté de la  grosse comédie, le long métrage finit par ne raconter plus grand chose et même se trainer  un peu trop dans sa partie Lost in Séoul, et sa déambulation dans un aéroport un peu trop langoureuse et qui manque de rebondissements.

Heureusement, il y a Alain Chabat qui porte le film à bout de bras et qui retrouve  ici toute sa palette de jeu qu'il avait déjà dévoilée dans le film Papa en 2005.

Jesuisla2

On sera donc plutôt  indulgent devant les quelques faiblesses scénaristiques  de #jesuisla et sera touchés par ce film en demi-teintes, qui décevra les amateurs de comédies efficaces et séduira les adeptes de ballade mélancolique et bienveillante. 

#jesuisla 

  • Editeur: Gaumont
  • Date de sortie du DVD : 17 juin 2020