EjRSwXeXkAYPQSl

 On se souvient bien du touchant  long métrage Les Châteaux de sable (2015) d’Olivier Jahan, sorti  sur nos (grands)  écrans  il y a 5 ans.

L'intrigue de cette  romance douce-amère, assez originale dans sa forme,  se centrait autour d’un père qui se meurt et une maison bretonne qu’il faut vendre.

 Si Emma de Caunes et Yannick Rénier occupaient les rôles principaux, touchants dans ce role d'un (ex) couple dont le feu de l’amour n’était pas totalement tari, la piquante Jeanne Rosa, crevait l’écran dans le rôle de Claire Andrieux,  agent immobilier qui secondait nos deux héros.

 Cette jeune femme, un peu décalée,  apportait une bonne humeur évidente au film et il n’est ainsi pas étonnant que selon le metteur en scène, les retours des spectateurs sur ce personnage  étaient fort élogieux.

 EjRS4WcXgAM2Z0v

Ces bons échos ont poussé Olivier Jahan, et son fidèle co scénariste Diastème , à écrire une nouvelle fiction - qui trouve sa place sur le petit écran elle, mais cela ne change rien au soin apporté par le réalisateur- en décentrant les personnages, "Claire Andrieux " devant le personnage principal et le couple joué par De Caunes et Rénier passant au second plan.

 Claire Andrieux a désormais la quarantaine,  elle est toujours agent immobilier en Bretagne et épate toujours la galerie par sa fantaisie débridée.

 

Si elle semble a priori, épanouie, sa rencontre avec Bruno va bouleverser son quotidien et révéler un terrible secret  qu’elle pensait enfouie en elle et qu’on se gardera bien de ne pas dévoiler.

Ce qui est certain c’est que le duo Jahan/Diastème conservent tout leur talent à  tisser un récit émouvant, juste et puissant, qui reprend  avec réussite certains des dispositifs audacieux  du premier long métrage- notamment une  voix-off  assez monocorde qui raconte des instants passés du vécu des personnages

 ta_tele_claireandrieux47_ver_1_2

Claire Andrieux joue avec les genres, passant  de qui semble être au départ une  comédie romantique plutôt légère au drame familial le plus intense

Le scénario et la performance de Jeanne Rosa, enfin dans un premier rôle réussissent à donner au personnage une épaisseur inattendue et un destin qui touche à l’universel.

jeanneandrieuxSa belle rencontre avec Bruno, repéreur de décors en quête d’une maison pour un tournage (Thomas VDB, vraiment étonnant dans un rôle loin de ses one man shows) est écrite avec énormément de subtilité et de finesse 

Elle  contribue à rendre ce très beau portrait de femme qui vacille une œuvre importante, bercé par la musique  forcément remarquée et remarquable  d’Alex Beaupain.

Une valse des sentiments dans lequel le drame, l’amour et la comédie se prennent la main,  pour  forger une fiction qui ne laissera personne insensible.

 

 

La fiction "Claire Andrieux",  d'Olivier Jahan avec Jeanne Rosa, Thomas VDB et Emma de Caunes
Sur ARTE le vendredi 9 octobre 2020 à 20h55
Et sur ARTE.TV du 2 octobre au 7 novembre 2020