9782379351099

" La pratique standard en journalisme était de tenter d' égaler les concurrents sur des affaires à sensation. Si le "Post" avait un scoop sur les manigances de Trump avec la Russie, le "Times" mènerait lui aussi l' enquête sur ce sujet, et vice-versa ; celà pour informer ses propres lecteurs, mais aussi pour apporter un autre éclairage sur l' affaire, à la manière des scientifiques praticant leur évaluation mutuelle : si des équipes distinctes, voire rivales, étaient capables d'exécuter les mêmes expériences avec les mêmes résultats, alors les découvertes n' en étaient que plus fiables. Dans l' enquête sur Weinstein, les articles du "Tmes" et du "New Yorker" avaient abouti à des résultats quasi identiques -- même si pas tout à fait --, ce qui était révélateur de la solidité des preuves. "

 Il y avait des rumeurs depuis longtemps sur l' homme le plus puissant du cinéma américain. Oui Harvey Weinstein,  avait les mains baladeuses. Oui on conseillait aux  stagiaires, jeunes et jolies, de ne pas rester seule avec lui dans un bureau ou un ascenseur. Bien sûr, de New-York à Los Angeles toute personne qui travaillait dans le cinéma savait que le grand patron de Miramax avait la drague un peu lourde.

Mais ces gaillards euphemismes cachaient surtout les dangereux comportements d'un prédateur sexuel, sociopathe et pervers, qui avait mis au point tout un système d' indemnisation financière pour éviter des plaintes pour agression sexuelle.

23weinstein-superJumbo

Et un jour une femme a parlé, puis une autre et encore une autre, entraînant la parole d' autres femmes...
Grâce à ses femmes courageuses, le mouvement "# me too" se met en marche.
Mais pour s' attaquer à un homme puissant qui achète le silence de ses victimes, il faut un dossier sacrément solide. 
Pour le "New-York Times" Megan Twohey et Jodi Kantor vont réunir, recouper et vérifier les témoignages d'actrices, connues ou non, d' employées, de stagiaires, de toutes personnes ayant subit les agressions sexuelles de leur patron tout puissant. Mais Harvey Weinstein , dans un monde du travail patriarcal, n' est il pas l'arbre qui cache la forêt ?
" She said " est un véritable reportage sur la naissance du mouvement " Me Too" et sur la manière de travailler d'un bon journaliste.
Opiniâtres, persévérantes, Megan Twohey et Jody Kantor s'attaquent à du très lourd en la personne d'Harvey Weinstein mais leur travail de fourmis acharnées a payé.
Le récit, extrêmement précis et détaillé, de cette enquête devrait être au programme de toutes les bonnes écoles de journalisme.

She said.;    Megan Twohey Jody Kantor: éditions Alisio 

 Publication : 29 septembre 2020