En salles depuis mercredi dernier, le MICHEL-ANGE d'Andreï Kontchalovski bénéficie d'une sortie  cinéma assez discrète en France, dans une année cinéma tronquée et dont plus personne ne comprend vraiment le programme de sortie .

Un film pourtant étonnant dont on vous parle sans tarder : 

AFFICHE-DEF

 

Michel-Ange au cinéma , tellement rare que ce serait dommage de passer à coté, surtout que c’est Andreî Konchalovsky derrière la caméra.

9

Michel-Ange, pur génie de la sculpture et de la peinture, grand maitre de la Renaissance, travaille comme un malade pour honorer les commandes des Médicis et des Della Rovere les deux familles rivales qui se disputent Florence, tout en finissant le plafond d’une célèbre chapelle au Vatican. 

6

Michel-ange se tue à la tache, car il ne sait pas dire non, pour l’argent bien sur mais aussi pour embêter Raphaêl et tout les autres peintres, sculpteurs ou architectes de la Renaissance.

Michel-Ange, tourmenté et colérique, doute parfois de son travail mais jamais de sa valeur, il saura toute sa vie composer avec les pouvoirs politique et économique de son époque en trahissant les uns et les autres.

7

La Renaissance comme si vous y étiez, une image au format carré très composée pour une reconstitution historique réaliste, très loin du clinquant d’Hollywood. 

Le style un peu austère du film; qui emprunte forcément un peu à  Bergman ou Bresson,  sied parfaitement au sujet.

3

“Michel-Ange” d’Andreï Konchalovski nous emmène à Florence la magnifique, sous les ors du Vatican et dans blancheur les carrières de Carrare, tout cela pour le prix d’un ticket de cinéma.
Assurément  un film formidable pour faire connaitre cette époque aux collégiens ou lycéens...
Cinéaste inégal- il est notamment  l'auteur de   Tango et Cash avec Stalone, Andreï Kontchalovski  réussit ici largement son pari!