vallejo

"Si je n'ai pas obtenu la confirmation formelle de l'existence d'un document comportant la mention "Efface toute trace" j'ai du moins  la certitude  qu'elle a été témoin d'une allusion de son mari à telle phrase ou son équivalent dans un lieu précis surtout en présence d'une galeriste identifiables, Laurent Manzaville que nous connaissons tous ce qui pourrait nous être précieuse."

Bill Glenn, François le Go et Monsieur HUI, qui font partie des hommes les plus riches de la planète et qui ont également pour point commun de partager une même passion pour l'art moderne sont retrouvés morts à quelques semaines d'intervalles, respectivement  à NewYork, à Paris  et HongKong

Un expert d'art contemporain, le narrateur du livre va être embauché par un collectif d'amateurs d'arts qui craignent pour leur vies pour enquêter sur ces morts. Il va rapidement trouver  un point commun entre les victimes : ils ont tous faits l’acquisition d’œuvres subversives signées «jv »dont l’auteur est inconnu et introuvable.  Un jour, JV va contacter directement l'expert,  et cet échange remettra en question sa conception de l'art et de la nature humaine. 

On avait laissé l'excellent romancier François Vallejo il ya deux ans  avec Hôtel Waldheim, formidable roman intime et politique qui  lui permet de faire un saut dans le passé en 2018 .

On le retrouve en cette rentrée littéraire 2020 avec un nouveau  roman qui flirte allégrement avec le genre  policier  mais qui est plus original, avec cette enquête tortueuse et pleine de suspens qui devient rapidement une réfléxion fine et précise sur les milieux de l’art et sur le pouvoir de certains artistes dont la reconnaissance leur monte bien vite à la tête.

Quel est le rôle d'une oeuvre d'art? Peut on tuer au nom d'un projet artististique?  Quelle valeur marchande donner à une œuvre ?

Effacer toute trace tente de répondre à ces questions tout en assénant une critique  assez acerbe mais truffé de pertinence de ces milieux artistiques menés par le pouvoir de l’argent de riches collectionneurs.

Un roman  érudit et puissant,  savoureux  roman à tiroirs pour lequel on devine que François Vallejo s'est particulièrement  amusé tant il parait passionné par cette thématique de l'art contemporain et de ses enjeux.

« Efface toute trace », de François Vallejo, Viviane Hamy, 288 p., 19 €, paru le 3 septembre 2020